Dominique Lelièvre
Agence QMI

Fusillade à Fredericton : le tireur présumé accusé de meurtre

Fusillade à Fredericton : le tireur présumé accusé de meurtre

Le chef adjoint de la police de Fredericton, Martin Gaudet, s'est adressé aux médias samedi pour faire le point sur l'enquête de la fusillade qui a fait quatre morts, dont deux policiers, vendredi. Le suspect a été formellement accusé de meurtre prémédité.Hugo Duchaine / JdeM

Dominique Lelièvre

FREDERICTON | L'auteur présumé de la fusillade qui a fait quatre morts, dont deux policiers, à Fredericton, a été formellement accusé quatre fois de meurtre prémédité au lendemain du drame, samedi.

En conférence de presse, les représentants de la force policière de Fredericton ont dévoilé le nom du suspect et des deux victimes civiles.

Matthew Vincent Raymond, un résident de Fredericton de 48 ans, est accusé du meurtre des officiers Lawrence Robert Costello, 45 ans, et Sara Mae Helen Burns, 43 ans, dont les identités étaient connues depuis vendredi.

Des accusations de meurtre sont aussi portées contre lui en lien avec le décès de Donald Adam Robichaud, 42 ans, et de Bobbie Lee Wright, 32 ans, les deux citoyens qui ont perdu la vie dans la tragédie.

Selon leurs pages Facebook respectives, ils formaient un couple depuis à peine plus d'une semaine. Les policiers n'ont pas voulu confirmer cette information et n'ont pas voulu préciser si le suspect et les victimes civiles se connaissaient.

Enquête «complexe»

Les motivations du tireur demeurent inconnues. La police invoque une enquête «complexe» pour expliquer son mutisme à ce sujet.

Les deux victimes civiles étaient dans le stationnement d'un immeuble de la promenade Brookside, près de leur voiture, quand le tireur leur a infligé des blessures mortelles, ont révélé les policiers samedi.

Le suspect se trouvait à «une position surélevée» quand il a fait feu sur les deux patrouilleurs décédés, quelques minutes plus tard. Ces derniers, les premiers à arriver sur la scène, s'étaient instinctivement dirigés vers les corps des premières victimes.

L'assaillant s'est servi d'une carabine, a révélé le service police, sans préciser si l'arme était enregistrée ou non.

Abattu par les policiers

Par ailleurs, ce sont bien des projectiles provenant des policiers qui ont neutralisé le suspect, qui a ensuite été conduit à l'hôpital pour y traiter des blessures sérieuses. Son état était jugé stable samedi.

Les autorités ont aussi voulu dissiper tous doutes sur la possibilité que d'autres blessés, autres que le tireur, aient été conduits au centre hospitalier. Le Dr. Everett Chalmers Hospital de Fredericton a reçu quatre corps et un unique blessé, soit le suspect.

Matthew Vincent Raymond reste détenu jusqu'à sa comparution en cour prévue le 27 août, précise la police de Fredericton.

Le corps policier poursuit son enquête en collaboration avec la section des crimes majeurs de la GRC au Nouveau-Brunswick. Il invite tout citoyen détenant des photos et des vidéos de la scène de crime à les transmettre de manière anonyme aux enquêteurs, même si ces documents ne leur semblent pas pertinents à première vue.



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos