Agence QMI
Agence QMI

Échanges commerciaux: des versions différentes de l'appel entre Trudeau et Trump

Échanges commerciaux: des versions différentes de l'appel entre Trudeau et Trump

AFP

Agence QMI

OTTAWA | Washington et Ottawa ne parlent manifestement pas le même langage quand il est question d'échanges commerciaux.

Justin Trudeau et Donald Trump se sont entretenus au téléphone lundi, mais les deux administrations ont tiré des versions différentes du même appel. Alors qu'Ottawa a noté qu'il a été question des tarifs controversés sur l'acier et l'aluminium, Washington passé l'enjeu sous silence.

Indiquant d'abord que les deux dirigeants ont parlé de la renégociation de l'Accord de libre-échange nord-américain (ALÉNA), le sommaire du bureau du premier ministre souligne que Justin Trudeau a évoqué ses «préoccupations sérieuses» au sujet des tarifs avec son homologue américain.

«Il a insisté sur le fait que des tarifs ne faciliteraient pas une entente sur l'ALÉNA. Les dirigeants se sont engagés à rester en contact», peut-on lire dans le document.

Or, le résumé du même appel établi par la Maison-Blanche ne fait aucune mention du sujet. En deux courtes phrases, le sommaire de l'administration Trump évoque seulement les négociations sur l'ALENA.

«Le président Trump a insisté sur son engagement envers un ALÉNA juste pour les trois pays, notant que l'entente actuelle laissait les États-Unis avec un déficit commercial», relève le récapitulatif dressé par Washington.

Négociations à Mexico

Justin Trudeau et Donald Trump se sont entretenus lundi après la conclusion de la septième ronde de négociations de l'ALÉNA, à Mexico.

Durant la semaine de pourparlers, le président américain a annoncé son intention d'imposer des tarifs de 25 % sur les importations d'acier et de 10 % sur les importations d'aluminium aux États-Unis. La mesure, qui menacerait des milliers d'emplois, a été décriée des deux côtés de la frontière ainsi qu'à l'international.

Le président Donald Trump a laissé entendre sur Twitter que le Canada et le Mexique pourraient être exemptés de ces nouveaux tarifs si les trois pays parvenaient à une entente «juste» sur l'ALÉNA.

Le premier ministre du Canada a vivement dénoncé les tarifs vendredi dernier, déplorant en conférence de presse une décision «insensée» et «inacceptable».



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos