Agence QMI
Agence QMI

Tueur en série: les restes de six personnes retrouvés à Toronto

Tueur en série: les restes de six personnes retrouvés à Toronto

Twitter @TPSHomicide

Agence QMI

TORONTO | Les restes d'au moins six personnes ont été découverts dans une maison de Toronto liée au présumé tueur en série Bruce McArthur, a révélé jeudi la police de la Ville Reine.

Les policiers torontois passent présentement au peigne fin cette résidence située sur Mallory Crescent. La cour arrière intéresse particulièrement les autorités qui doivent notamment dégeler le sol. McArthur, 66 ans, est paysagiste et avait donc tout en main pour se débarrasser de potentielles victimes.

Kathy Gruspier, anthropologue médico-légale du bureau des coroners, supervise les fouilles intensives ainsi que les opérations de la criminalistique. La police a notamment saisi de larges bacs à fleurs dans lesquels des restes humains ont été découverts. Ceux-ci se trouvaient, toujours selon Global News, dans plusieurs maisons réparties dans le Grand Toronto, dont celle sur Mallory Crescent.

Une victime formellement identifiée

L'une des victimes dont les restes ont été retrouvés est Andrew Kinsman, a indiqué le sergent-détective Hank Idsinga, selon Global News.

Les cinq autres restes humains découverts n'ont pas encore été associés à des personnes disparues.

McArthur a été accusé ces dernières semaines des meurtres au premier degré de cinq hommes gais de Toronto. Outre Andrew Kinsman, dont les restes ont d'ores et déjà été formellement identifiés, la police tente de retrouver les autres victimes présumées de McArthur, à savoir Majeed Kayhan, Soroush Mahmudi, Dean Lisowick et Selim Esen.

La sixième personne dont les restes ont été retrouvés n'avait jusqu'ici jamais été évoquée, encore moins identifiée.

C'est en août dernier que l'enquête «Project Prism» a été lancée à la suite de la disparition de MM. Esen et Kinsman quelques semaines plus tôt. McArthur figurait dans la mire de la police de Toronto depuis septembre, mais comme toute cette affaire s'avère complexe, ce n'est que le 18 janvier dernier qu'on lui a passé les menottes.

Lors de son arrestation, deux accusations de meurtre au premier degré avaient été déposées contre lui. Trois autres se sont ajoutées depuis. La police dit depuis le début de la médiatisation de cette affaire que d'autres victimes pourraient être retrouvées, notamment des homosexuels qui ont disparu de la circulation en 2010 et en 2012.



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos