Agence QMI
Agence QMI

Catastrophe aérienne évitée: un pilote d'Air Canada évoque un problème de radio

Catastrophe aérienne évitée: un pilote d'Air Canada évoque un problème de radio

PHOTO COURTOISIE, AIR CANADA

Agence QMI

Des problèmes de communication seraient à l'origine d'un deuxième incident qui aurait pu mener à une catastrophe aérienne à l'aéroport de San Francisco impliquant des vols d'Air Canada, selon les autorités américaines.

Le 22 octobre dernier, un Airbus 320 en provenance de Montréal se trouvait à moins de 2,1 km de la piste d'atterrissage lorsque le contrôleur aérien a ordonné à l'avion de ne pas atterrir en raison de la présence d'un autre appareil sur la piste.

Puisque l'équipage d'Air Canada ne répondait pas, le contrôleur a répété six fois l'ordre de modifier sa trajectoire. Ces ordres n'ont pas été entendus. Le pilote avait finalement atterri sans causer de dommage.

Interrogé par les enquêteurs de l'administration fédérale de l'aviation américaine (FAA) le pilote a déclaré avoir bien eu l'autorisation d'atterrir avant une modification de la fréquence radio, sans préciser qui avait changé de canal ni pourquoi: «La piste en vue était libre, j'ai atterri. C'est après que nous avons découvert que la tour avait essayé de communiquer avec nous, mais nous n'avons rien entendu», peut-on lire dans le rapport d'enquête obtenu par «The Globe and Mail».

Pour la FAA, l'incapacité du pilote à surveiller les communications radio est une violation de la réglementation de l'aviation fédérale, mais «ne semble pas avoir été intentionnelle».

Cet incident n'est pas un cas isolé. En juillet 2017, un avion d'Air Canada arrivant de Toronto avait aussi failli provoquer une catastrophe aérienne au même aéroport de San Francisco.

Au moment de l'approche, les pilotes avaient aligné l'appareil vers une voie de dégagement où se trouvaient quatre avions remplis de passagers et prêts à décoller. Ce sont des pilotes d'un avion d'United Airlines qui avait averti la tour de contrôle en voyant l'appareil d'Air Canada se diriger vers eux. L'équipage d'un avion de Philippine Airlines, qui se trouvait juste derrière, avait également allumé ses lumières d'atterrissage pour signaler sa présence à cet endroit.

Dans les derniers jours, la FAA a ouvert une enquête suite à un incident survenu le 9 janvier 2018 à l'aéroport de San Francisco. Un appareil de la compagnie Aeromexico cette fois a dû annuler son atterrissage après s'être aligné sur la mauvaise voie de circulation, déjà occupée par un avion commercial. La tour de contrôle a immédiatement ordonné au Boeing d'interrompre ses manoeuvres pour atterrir. L'avion a finalement atterri une quinzaine de minutes plus tard, sans encombre.



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos