Agence QMI
Agence QMI

Propos controversés envers les Noirs et les Autochtones: la Cour suprême refuse d'entendre le doc Mailloux

Propos controversés envers les Noirs et les Autochtones: la Cour suprême refuse d'entendre le doc Mailloux

Photo d'archives

Agence QMI

OTTAWA | Le doc Mailloux ne pourra finalement pas plaider sa cause devant la Cour suprême du Canada dans la saga qui l'oppose depuis douze ans au syndic du Collège des médecins concernant des propos controversés à l'égard des Noirs et des Autochtones.

Le psychiatre de la Mauricie contestait la radiation temporaire que lui a imposée l'ordre professionnel pour ses paroles tenues en septembre 2005 sur le plateau de l'émission «Tout le monde en parle» de Radio-Canada. Pierre Mailloux avait alors affirmé que les Noirs et les Autochtones ont un quotient intellectuel «nettement inférieur à 100».

Le plus haut tribunal du pays a refusé jeudi matin la demande d'appel du spécialiste. Ce dernier invoquait l'arrêt Jordan, qui oblige les tribunaux provinciaux à conclure les procédures d'un procès en 18 mois.

Le Collège des médecins a trouvé le psychiatre coupable d'avoir dérogé à son code de déontologie en 2009, et la peine contre lui, une radiation de cinq ans, n'est tombée qu'en 2012.

Après avoir porté la décision en appel, le doc Mailloux avait obtenu deux ans plus tard une réduction de sa peine de la part du Tribunal des professions. La radiation était alors passée de cinq ans à trois mois.



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos