Agence QMI
Agence QMI

Les salariés québecois veulent que les employeurs se préoccupent de leur santé

Les salariés québecois veulent que les employeurs se préoccupent de leur santé

Plus de 90 % des salariés québécois sont d'avis que les employeurs devraient se préoccuper de leur santé et de leur mieux-être, indique un sondage. Photo Fotolia

Agence QMI

MONTRÉAL - Plus de 90 % des salariés québécois sont d'avis que les employeurs devraient se préoccuper de leur santé et de leur mieux-être, indique un sondage.

Réalisé par la firme Crop pour l'Ordre des conseillers en ressources humaines agréés (CRHA), le sondage indique que 92 % des répondants sont de cet avis. Près de 48 % considèrent même que cette préoccupation est «très importante».

Pour 51 % des travailleurs, la gestion du stress est l'aspect qui a le plus de conséquences pour eux. La gestion du sommeil (22 %), du sport et de la santé physique (19 %) et de la nutrition (9 %) ont aussi des impacts pour les employés, indique le sondage.

Les données de cette enquête réalisée auprès de 540 salariés du 16 au 20 mars derniers sont révélatrices des attentes des salariés, croit Manon Poirier, directrice générale de l'Ordre.

«Le stress est un élément préoccupant, d'autant plus que son impact se fait directement sentir sur la santé psychologique des travailleurs, a-t-elle dit dans un communiqué. Pour contrer et atténuer les situations de stress, l'employeur peut mettre en place des mesures telles que la réaffectation, les horaires flexibles et l'aménagement des tâches.»

Programmes existants, mais peu connus

L'étude fait aussi ressortir que des programmes de santé et mieux-être existent, mais restent souvent peu connus. Environ 62 % des salariés interrogés ne savent pas si un programme de ce genre existe dans leur organisation, indique le sondage.

Pourtant, selon un autre sondage, celui-ci effectué auprès de 1058 conseillers en ressources humaines agréés, une entreprise sur deux est dotée d'un tel programme. Et pour celles qui n'en possèdent pas, un quart d'entre elles prévoit d'en mettre un en place au cours des 12 ou 24 prochains mois.

La Semaine des ressources humaines, qui s'amorcera le 24 avril, abordera justement la question des pratiques de santé et de mieux-être au travail.



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos