Martine Turenne
Agence QMI

Le gouvernement veut faire passer la consigne de 5 à 10 sous

Martine Turenne

Dernière mise à jour: 18-10-2016 | 16h41

QUÉBEC - Les grands brasseurs du Québec accueillent favorablement l'idée d'une réforme du système de consigne sur les contenants et estiment que la «réflexion gouvernementale en cours est un pas dans la bonne direction».

Québec se prépare à annoncer plusieurs mesures visant à moderniser le système de consigne, qui a 30 ans, comme le souligne Émilie Simard, attachée de presse du ministre du Développement durable, David Heurtel. «On travaille à sa modernisation. Tout est sur la table.»

C'est Recyc-Québec qui a pour mandat de se pencher sur le régime et de revenir avec des propositions. «Le gouvernement prendra une décision en temps et lieu», dit Mme Simard.

Selon un document de Recyc-Québec, Québec ferait passer la consigne de 5 à 10 sous pour les bouteilles de moins de 900 ml.

L'Association des brasseurs du Québec (ABQ), qui regroupe La Brasserie Labatt, Les Brasseries Sleeman et Molson Coors Canada, dit recevoir avec ouverture les différentes hypothèses de travail concernant la prise en charge complète du système public par Recyc-Québec, «tant pour les aspects financiers que logistiques».

«En réformant la consigne publique, le gouvernement doit aussi considérer l'apport des grands brasseurs au maintien du seul système privé de consigne au Québec, en reconnaissant notamment son impact économique et écologique. La complémentarité des deux mécanismes est essentielle pour assurer une performance optimale», ajoute l'ABQ dans un communiqué diffusé mardi.

Autres mesures

Parmi les autres mesures, le gouvernement aurait l'intention de consigner tous les types de contenants, incluant les bouteilles d'eau de plastique.

Toutefois, les contenants de produits laitiers, les emballages de carton et les petites bouteilles de verre échapperaient à la modernisation du système de consigne.

Pour leur part, les bouteilles de plus de 900 ml, incluant les deux litres de boisson gazeuse, ne seraient plus consignés.

Par ailleurs, au grand soulagement de la Société des alcools (SAQ), les bouteilles de vin échapperaient elles aussi à la mise à jour du système.

Le gouvernement espère que la hausse de la consigne incitera les consommateurs à récupérer davantage leurs bouteilles et contenants.

De son côté, le Regroupement national des conseils régionaux de l'environnement (RNCREQ) se réjouit d'apprendre que le gouvernement annoncera sous peu qu'il procède à la modernisation du système de consigne publique.

Le Regroupement prône l'augmentation du montant de consignation et son élargissement à tous les contenants. En avril 2014, il avait manifesté son appui au ministre David Heurtel «dans sa détermination à aller de l'avant pour améliorer le système».

Aussi sur Canoe.ca



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos