Agence QMI

Rencontre avec Le Pen: les jeunes péquistes répliquent

Rencontre avec Le Pen: les jeunes péquistes répliquent

Marine Le Pen.Photo Daniel Mallard / Agence QMI

MONTRÉAL - Les quatre membres du Parti québécois (PQ) qui ont rencontré la présidente du Front national, Marine Le Pen samedi se sont défendus en disant qu'il était légitime de s'entretenir avec elle.

Réagissant à une pluie de critiques, Alexandre Cormier-Denis, Karl Payant, Philippe Plamondon et Étienne Turgeon Pelletier, ont publié lundi une lettre ouverte sur le site indépendantiste Vigile.quebec.

Ils ont souligné que s'ils sont effectivement membres du PQ, mais que c'est à leur «initiative personnelle, en tant qu'universitaires et citoyens», qu'ils ont sollicité une rencontre avec Marine Le Pen.

«Nous n'allons pas nous excuser de notre entretien avec une élue investie de plus de 6 millions de voix aux élections régionales de 2015. (...) En ce sens, nous considérons qu'il est tout à fait légitime - pour quiconque - de s'entretenir avec l'une des politiciennes les plus influentes d'Europe. Refuser de s'adresser à madame Le Pen et la réduire à une xénophobe n'aide pas à la compréhension du monde actuel», ont-ils écrit dans leur lettre ouverte.

Ils ont ajouté que le débat démocratique doit reconnaître la diversité des idées et des opinions.

«L'hystérie médiatique que provoque sa visite témoigne du profond malaise québécois à débattre de phénomènes qui touchent l'immigration, la mondialisation et l'avenir des États-Nations», ont-ils conclu, dans un texte intitulé «Oui, nous avons rencontré Marine Le Pen».

La semaine dernière, le chef du PQ, Pierre Karl Péladeau, s'était dit «choqué» que des militants péquistes aient eu un entretien avec la présidente du FN.

«Au nom du Parti Québécois, je tiens à dissocier formellement notre formation politique et ses instances de toute activité ou rencontre, issue d'initiative personnelle, avec des représentants de ce parti dont l'histoire, la doctrine et les propositions sont aux antipodes des valeurs du Parti Québécois», avait-il publié sur son compte Facebook.

Marine Le Pen sera au Québec jusqu'à mercredi. Jusqu'ici, elle a participé à la Journée de la francophonie, dimanche. Aucune rencontre avec des politiciens québécois n'est prévue, si l'on se fie au programme affiché sur le site du Front national.

Aussi sur Canoe.ca



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos