Agence QMI

Infrastructures: patrons et maires demandent plus d'efficacité

Infrastructures: patrons et maires demandent plus d'efficacité

Photo Archives / Agence QMI

MONTRÉAL - L'Union des municipalités du Québec (UMQ) et le Conseil du patronat (CPQ) ont interpellé les gouvernements provincial et fédéral, jeudi, afin qu'ils accélèrent l'approbation des projets d'infrastructures dans les municipalités.

«Au cours des dix dernières années, les longues négociations entre le gouvernement du Québec et celui d'Ottawa pour la mise en œuvre des programmes d'infrastructures ont toujours eu pour effet de retarder les investissements dans les municipalités. L'UMQ et le CPQ croient qu'il est temps de changer la façon de faire», ont déclaré les deux organismes dans un communiqué conjoint.

Selon eux, des projets totalisant 14 milliards $ d'investissement sont prêts à démarrer partout au Québec pour la période 2016-2018. Ces projets engendreraient la création de 102 000 emplois et des retombées économiques de 9,5 milliards $.

Alors que le gouvernement fédéral s'est engagé à doubler les investissements dans les infrastructures au cours des deux prochaines années, la présidente de l'UMQ, Suzanne Roy, a invité les gouvernements à prioriser les projets des villes.

«Il est clair que ce sont les projets municipaux que l'on doit prioriser si l'on souhaite stimuler rapidement l'économie et assurer une prospérité durable dans toutes les régions du Québec», a-t-elle déclaré.

Le président-directeur général du Conseil du patronat, Yves-Thomas Dorval, a soutenu que l'augmentation des investissements dans les infrastructures était «une façon incontournable d'améliorer notre compétitivité, notre croissance économique et notre qualité de vie».

«Il faudrait que l'approbation des projets dans le cadre du Programme fédéral d'infrastructures soit accélérée afin que le 1,8 milliard $ promis ne dorme pas à Ottawa», a-t-il affirmé.

Le Bloc québécois s'en mêle

Alors qu'il détaillait ses attentes budgétaires jeuid matin, le Bloc québécois a demandé au gouvernement Trudeau de revoir la formule de financement pour les infrastructures.

Actuellement, les gouvernements fédéral, provincial et les villes se séparent également la facture.

Selon le Bloc Québécois, Ottawa devrait absorber la moitié des coûts, le tiers pour Québec et le sixième pour les municipalités.

Le ministre des Finances Bill Morneau déposera son budget le 22 mars prochain.

En février dernier, le ministre de l'Infrastructure et des Collectivités, Amarjeet Sohi, a réaffirmé son ouverture à revoir la formule de financement dans le cadre de son plan d'investissements dans les projets d'infrastructures.

Le Parti libéral a promis en campagne électorale d'investir quelque 125 milliards $ en infrastructures sur 10 ans, le double de l'investissement prévu par le gouvernement précédent.

Avec Guillaume St-Pierre

Aussi sur Canoe.ca



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos