Agence QMI

Entente de principe entre la FAE et Québec

Dernière mise à jour: 10-03-2016 | 12h01

MONTRÉAL - La Fédération autonome de l'enseignement (FAE) a annoncé jeudi qu'elle avait conclu une entente de principe avec le gouvernement du Québec afin de renouveler la convention collective de ses quelque 34 000 membres.

Les syndiqués se réuniront en assemblées générales d'ici le 23 mars pour accepter ou rejeter l'accord, dont les détails n'ont pas été dévoilés. Rappelons que la FAE réclamait des augmentations salariales de 13,5 % sur trois ans.

«Par respect pour ses membres, la FAE ne fera aucune déclaration publique concernant le contenu de cette entente de principe. La FAE réagira officiellement le 24 mars prochain», peut-on lire dans le communiqué publié par la fédération.

Le président du Conseil du trésor, Sam Hamad, a assuré qu'il n'avait pas consenti un sou de plus à la FAQ. Il a soutenu que son gouvernement avait uniquement accédé à certaines demandes de la FAE reliées à la tâche des enseignants.

«Dans le normatif, il y a quelques différences qui correspondent à la réalité de leur métier, particulièrement à Montréal. Ça a été donnant donnant, mais pour nous, il n'y a pas d'impact, le cadre financier est le même», a insisté M. Hamad.

La FAE regroupe huit syndicats qui représentent notamment plus de 34 000 enseignants du préscolaire, du primaire, du secondaire, de l'enseignement en milieu carcéral, de la formation professionnelle et de l'éducation des adultes.

La fédération ne faisait pas partie du Front commun intersyndical, qui a conclu une entente de principe avec le gouvernement en décembre dernier.

En janvier, le gouvernement Couillard avait présenté à la FAE une offre basée sur l'entente conclue avec le Front commun. La proposition gouvernementale avait été rejetée par les syndiqués de la fédération.

Vendredi, Sam Hamad avait lancé un ultimatum à la FAE et à la FSSS-CSN afin qu'elles acceptent les offres qui leur ont été présentées.

Une entente de principe est intervenue mercredi entre le Québec et la FSSS-CSN, qui représente 110 000 travailleurs du réseau de la santé et des services sociaux.

Si les membres de la FSSS-CSN et de la FAE entérinent les deux ententes de principe, cela signifiera que les 500 000 employés du secteur public auront tous renouvelé leur convention collective.

- Avec la collaboration de Régys Caron

Aussi sur Canoe.ca



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos