Marc-André Gagnon
Agence QMI

Médecins incorporés: «privilège inacceptable» dit Khadir

Médecins incorporés: «privilège inacceptable» dit Khadir

Le député de Québec solidaire Amir Khadir.Photo Simon Clark / Agence QMI

Marc-André Gagnon

QUÉBEC - Le député de Québec solidaire Amir Khadir ajoute sa voix à celles des personnes qui réclament la fin du droit à l'incorporation pour les médecins, «un privilège inacceptable» dont il a toujours refusé de se prévaloir.

Voyant le ministre de la Santé, Gaétan Barrette, continuer d'essayer de justifier l'incorporation des médecins, le député solidaire est sorti de ses gonds après la période des questions, mercredi matin.

Contrairement à Philippe Couillard et Gaétan Barrette, Amir Khadir ne s'est jamais incorporé en tant que médecin. «Moi, je ne le deviendrai jamais», a indiqué le député de Mercier.

Il trouve «terrible» que MM. Couillard et Barrette se soient prévalus de ce droit lorsqu'ils pratiquaient la médecine.

«Ils auraient dû être les premiers à donner l'exemple», a dit le député de Québec solidaire, qui y voit apparence de conflit d'intérêts.

Un «stratagème fiscal»

Selon M. Khadir, l'incorporation des médecins, un «stratagème fiscal légal», entache la profession et la crédibilité des médecins en plus de priver l'État québécois de centaines de millions de dollars de revenus en impôt.

Selon lui, environ la moitié des médecins sont incorporés, pour la principale, sinon la seule raison que cette possibilité leur procure des avantages fiscaux.

«Ça fait longtemps que nous demandons de mettre fin à ces privilèges indus. Il y en a 10 000, parmi les médecins», estime M. Khadir.

Le ministre des Finances refuse de s'en mêler

À l'instar des propos tenus par Gaétan Barrette, le ministre des Finances, Carlos Leitao, a indiqué que la question de l'incorporation des médecins relève de leur ordre professionnel.

«C'est une ignorance incroyable. Comment est-ce que M. Leitao peut dire ça? J'invite M. Leitao à aller regarder ses lois fiscales, là», a déploré Amir Khadir.

Le chef caquiste, François Legault, qui reproche à M. Couillard et M. Barrette d'être «deux médecins qui travaillent pour les médecins», presse le gouvernement de prendre ses responsabilités.

La porte-parole du Parti québécois en matière de santé, Diane Lamarre, croit aussi que le gouvernement a un rôle à jouer.

«L'incorporation, elle est permise et elle est souhaitée au Québec, a dit Mme Lamarre. La seule chose qu'on dit, c'est qu'actuellement, il y a certains médecins qui reçoivent comme rémunération exclusivement de l'État un chèque qui arrive sur leur bureau à toutes les deux semaines. Et ça, ça ne nous apparaît pas refléter l'esprit dans lequel une incorporation doit être faite et les abris fiscaux auxquels elles ont droit. C'est tout.»

Aussi sur Canoe.ca



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos