Charel Traversy
Agence QMI

Nouveau jeu dangereux chez les jeunes: la perte de conscience

Charel Traversy

TROIS-RIVIÈRES - Un phénomène inquiétant prend de l'ampleur sur les réseaux sociaux: Il s'agit du «Blackout Challenge», qui consiste à perdre conscience en diminuant l'oxygène au cerveau.

Une mère de Shawinigan s'est confiée à TVA Nouvelles et souhaite alerter les parents sur le retour de ce présumé jeu. Ses trois garçons de 11, 14 et 17 ans l'auraient expérimenté à son insu. 

Le phénomène est apparu sur les réseaux sociaux en 2011 et semble être de retour. Il consiste à se pencher vers l'avant et entrer en hyperventilation, ce qui provoque un manque d'oxygène au cerveau. Quand l'adolescent tente de se relever, il est en hypoxie cérébrale et perd connaissance.

Josée a visionné une vidéo où son fils cadet expérimente le jeu. On le voit au sol être en convulsions et reprendre ses esprits avec difficulté.

Josée espère que les parents discuteront de ce dangereux phénomène avec leurs enfants et des séquelles que ce jeu pourrait entraîner.

Des séquelles

Le «Blackout Challenge» cause des séquelles transitoires ou permanentes au cerveau, a confirmé l'urgentiste Simon-Pierre Landry, en entrevue à TVA Nouvelles.

Les convulsions représentent un «orage électrique dans le cerveau» qui cause assurément des séquelles cérébrales chez l'enfant.

«Si on s'hyperventile pendant une à deux minutes et qu'après on s'empêche de respirer, on va perdre connaissance parce qu'on va manquer d'oxygène au cerveau», a expliqué le médecin.

Des risques de commotion cérébrale sont aussi présents, car les jeunes peuvent tomber et se cogner la tête tout de suite après avoir réalisé le «défi viral».

Même s'il n'est effectué qu'une seule fois, le «Blackout Challenge» est grave, a soutenu le médecin.

«Si on avait un microscope pour regarder les cellules du cerveau, on s'apercevrait probablement que quelques-unes des cellules du cerveau seraient grillées», a ajouté Simon-Pierre Landry.

Symptômes

Maux de tête et problèmes de concentration à l'école sont des symptômes présents chez les enfants qui ont déjà tenté un défi du genre.

Selon des études récentes, 10 % des enfants aux États-Unis auraient déjà tenté de s'hyperventiler pour perdre connaissance. Une étude chez les enfants ontariens âgés de 10 à 19 ans révèle que 7 % d'entre eux auraient tenté un jeu comme le «Blackout Challenge».

En général, les enfants et adolescents qui tentent ce genre de défi sont majoritairement des garçons (80 %): des données que l'urgentiste a qualifiées d'«inquiétantes».

Le Dr Simon-Pierre Landry a invité les parents à la vigilance. Des yeux rouges et des marques autour du cou pourraient indiquer que les jeunes ont tenté de perdre connaissance.

Le phénomène existe depuis le milieu des années 1990 et a porté plusieurs noms. Depuis 1995, 80 personnes ont perdu la vie en s'hyperventilant ainsi pour le «plaisir».

Aussi sur Canoe.ca



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos