Louis Gagné
Agence QMI

Charbonneau et Lachance n'auront pas à témoigner

Charbonneau et Lachance n'auront pas à témoigner

Les commissaires Renaud Lachance et France Charbonneau. Photo Chantal Poirier / Agence QMI

Louis Gagné

Dernière mise à jour: 25-02-2016 | 17h45

QUÉBEC - Les commissaires Renaud Lachance et France Charbonneau n'auront finalement pas à s'expliquer en commission parlementaire sur les divergences qu'ils ont exprimées dans le rapport final de la Commission d'enquête sur l'industrie de la construction (CEIC).

Le président de la Commission des institutions, Guy Ouellette, a rejeté jeudi la demande formulée par le Parti québécois (PQ) et la Coalition avenir Québec (CAQ), la jugeant «irrecevable».

Les partis d'opposition voulaient entendre les commissaires France Charbonneau et Renaud Lachance afin de faire la lumière sur la dissidence exprimée par ce dernier dans le rapport final de la CEIC.

Renaud Lachance avait refusé d'endosser les conclusions de la juge France Charbonneau sur les liens entre le financement des partis politiques et l'attribution des contrats publics.

Drainville dépité

Amer et déçu par la tournure des événements, le leader parlementaire du PQ, Bernard Drainville, a déploré que les commissaires n'aient pas à rendre de comptes sur leur dissidence, alors qu'elle a à son avis «miné la crédibilité» de la commission Charbonneau et de son rapport.

«La dissidence de M. Lachance a fait en sorte qu'on se retrouve avec une commission pouet pouet, un rapport pouet pouet qui nous a coûté 45 millions $, a pesté M. Drainville. C'est cher en simonac pour avoir un rapport qui n'est pas allé au fond des choses puis qui ne nous a pas donné la vérité, qui ne nous a pas donné les réponses qu'on se posait, surtout sur la question du financement politique du Parti libéral.»

Le député péquiste a reproché aux députés libéraux siégeant à la Commission des institutions de ne pas avoir appuyé la demande des partis d'opposition.

«Pourquoi ont-ils plaidé que la motion ne devait pas être recevable? Ils avaient peur de quoi? a demandé Bernard Drainville. C'est évident que les questions d'éthique et d'intégrité, les libéraux, ils ne veulent pas en entendre parler, ils ne veulent pas répondre aux questions. Ils te balayent ça sous le tapis, puis pas touche.»

Aussi sur Canoe.ca



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos