Agence QMI

Contrat d'armes avec l'Arabie saoudite: un recours s'organise

Contrat d'armes avec l'Arabie saoudite: un recours s'organise

Un transport blindé léger fabriqué par General Electric à son usine de London, en Ontario. Photo Mike Hensen / The London Free Press / Agence QMI

MONTRÉAL - Un groupe d'étudiants en droit de l'Université de Montréal et des membres du Barreau du Québec avec à leur tête l'ex-député péquiste Daniel Turp veulent intenter un recours judiciaire contre le gouvernement canadien qui appuie l'exportation d'équipement militaire vers l'Arabie saoudite.

Cette initiative appelée opération «Droits blindés» a été annoncée par M. Turp, dans le cadre du colloque du Réseau universitaire d'Avocats sans Frontières, à Montréal, samedi.

«Nous allons démontrer que l'autorisation d'exporter des produits militaires en Arabie saoudite est incompatible avec la responsabilité que s'est fixée le Canada en matière de promotion du respect des droits fondamentaux de la personne, dont les droits des femmes», a déclaré le professeur Daniel Turp, dans un communiqué.

Le regroupement dénonce le contrat de 13 milliards $ US entourant la vente de véhicules blindés légers à l'Arabie saoudite. Il dit s'interroger sur légalité de l'autorisation qui a été ou sera donnée à la filiale canadienne de General Dynamics pour l'exportation de ces véhicules.

L'opération «Droits blindés» entreprendra prochainement plusieurs démarches, notamment dans les médias sociaux, au Québec et au Canada, pour sensibiliser la population à sa cause.

Aussi sur Canoe.ca



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos