Agence QMI

Climat: les dirigeants canadiens sommés d'agir

Climat: les dirigeants canadiens sommés d'agir

Steven Guilbeault, porte-parole de l'organisation Équiterre. Photo Archives / Agence QMI

OTTAWA - Plus de 70 organisations regroupant des Canadiens et des Américains ont demandé aux gouvernements fédéral et provinciaux de «renoncer» aux projets de construction de nouveaux pipelines, dont le controversé projet Énergie Est.

Ces organisations ont fait parvenir mercredi une lettre ouverte aux chefs de gouvernement, à la veille de la rencontre des ministres canadiens de l'Environnement à Ottawa, au sujet de la stratégie nationale sur le climat. Elles demandent le respect des engagements internationaux du Canada afin de limiter le réchauffement mondial à 1,5 °C.

«Voici l'occasion pour la classe politique canadienne de jouer un rôle avant-gardiste dans cette nouvelle ère d'énergies propres, à condition d'accepter la réalité: les grands projets de pipelines sont inconciliables avec un avenir climatique sécuritaire», a affirmé par communiqué Steven Guilbeault, de l'organisation Équiterre.

Les maires de la Communauté métropolitaine de Montréal ont déjà dit non la semaine dernière au pipeline Énergie Est de la compagnie TransCanada, provoquant la colère de plusieurs politiciens et commentaires de l'Ouest.

Le pipeline de 4600 kilomètres a pour but de transporter environ 1,1 million de barils de pétrole par jour de l'Alberta et la Saskatchewan vers les raffineries de l'est du Canada et un terminal maritime au Nouveau-Brunswick, en passant par le Québec. 

Aussi sur Canoe.ca



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos