Pierre-Paul Biron
Agence QMI

Burkina Faso: les corps rapatriés cette semaine

Pierre-Paul Biron

QUÉBEC - L'attente des familles des victimes de l'attentat de Ouagadougou pourrait bien tirer à sa fin, alors que les corps des six personnes pourraient être rapatriés au pays mardi ou mercredi.

Contacté samedi par le Journal de Québec, Frédéric Carrier, le fils d'Yves Carrier, a confirmé que les procédures se sont accélérées au cours des derniers jours. Les craintes des proches de voir les corps retenus au Burkina Faso pour une enquête se seront donc avérées vaines.

«Nous avons reçu les certificats de décès et l'embaumement des corps devait débuter aujourd'hui (samedi). Le retour des corps au Québec est donc possible pour mardi ou mercredi», a expliqué M. Carrier, qui agit comme porte-parole de la famille.

Il est encore trop tôt pour connaître les détails entourant les funérailles des six victimes de l'attentat de Ouagadougou. Une rencontre est prévue dimanche entre la famille Carrier et des membres de la famille de Louis Chabot, pour notamment discuter de la suite des procédures.

Le 15 janvier dernier, les six résidents de la région de Québec ont été tués lors d'une attaque terroriste contre un café et un hôtel de Ouagadougou. Yves Carrier, Gladys Chamberland, Maude Carrier et Charlelie Carrier étaient tous de la même famille et étaient accompagnés de Louis Chabot et Suzanne Bernier. Le groupe se trouvait au Burkina Faso dans le cadre d'un voyage humanitaire.

Aussi sur Canoe.ca



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook

29 morts dans l'attaque d'un hôtel d'Ouagadougou

Voir en plein écran

Vidéos

Photos