Sophie Côté
Agence QMI

Le conjoint de Maude Carrier a raccroché au nez de Trudeau

Sophie Côté

QUÉBEC - Le conjoint de Maude Carrier, qui a péri dans l'attentat au Burkina Faso vendredi dernier, n'a pas apprécié le coup de fil reçu dimanche par le premier ministre Justin Trudeau. Il avoue lui avoir raccroché au nez.

«Je lui ai raccroché au nez, et ça m'a fait du bien», a affirmé Yves Richard jeudi matin sur les ondes du 98,5 FM, interrogé par l'animateur Paul Arcand.

L'homme en deuil est revenu sur la fin de semaine cauchemardesque qu'il a vécue. Quarante-huit heures ont passé avant que le ministère canadien des Affaires étrangères communique avec lui, mais «il s'est repris depuis», a indiqué M. Dupuis.

Trudeau sort la «cassette»

S'il a apprécié dimanche l'appel du premier ministre du Québec Philippe Couillard, qui a offert ses condoléances à la famille et offert tout son soutien à celle-ci, Yves Richard ne garde pas de bons souvenirs du court échange téléphonique qu'il a eu avec Justin Trudeau le lendemain.

«M. Trudeau m'a appelé le lundi en après-midi, ça a pris du temps si vous voulez mon feeling, a expliqué d'entrée de jeu M. Richard.

«Mon premier ministre m'a appelé dans une formule tout à fait "cassette", me souhaitant bonne chance et ses condoléances. Il m'a sorti la cassette comme quoi c'était une fierté canadienne, et là je lui ai demandé d'arrêter son blabla politique», a poursuivi le père de famille.

C'est à ce moment, a expliqué M. Richard, qu'il a mis fin abruptement à la conversation.

«Qu'il apprenne donc qui étaient les Carrier, a-t-il lâché. Ils ne le faisaient pas pour être une fierté canadienne, mais bien parce que c'était des gens foncièrement bons. Ils le faisaient pour eux et les gens qu'ils aidaient.»

«Je lui ai demandé d'aller embrasser sa femme et serrer ses enfants. Je lui ai raccroché au nez, et ça m'a fait du bien», a-t-il conclu.

Yves Richard a indiqué qu'il ne savait toujours pas quand les corps de sa femme et des cinq autres victimes québécoises pourraient être rapatriés au pays, bien qu'il soit désormais tenu au courant quotidiennement des développements par une fonctionnaire fédérale.

Aussi sur Canoe.ca


Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook

Burkina: une famille de Québec tuée dans les attentats

Voir en plein écran

Vidéos

Photos