Agence QMI

20 % de Québécois se disent racistes

MONTRÉAL - Près de 20 % des personnes interrogées ont avoué être plutôt racistes, indique un sondage réalisé par la firme Léger présenté mercredi dans le cadre de La Vraie question de TVA Nouvelles.

Le sujet est sensible, mais 1000 personnes ont tout de même répondu au coup de sonde de la firme. Le chiffre de 20 % est important, mais bien inférieur au 35 % de Français qui se sont dit racistes lors de la Commission nationale consultative des droits de l'homme organisée dans ce pays.

En outre, la majorité des Québécois pense que la diversité ethnoculturelle est un atout pour le Québec (52 %).

Le sondage indique également que la jeune génération est peu encline à s'avouer peu ou plutôt raciste. Ils sont seulement 2 % chez des étudiants et près de 13 % dans la tranche d'âge des 18-24 ans.

Selon le coup de sonde, les hommes sont un peu plus racistes que les femmes et c'est dans le Centre-du-Québec qu'on retrouve la population la plus raciste (30 %).

Par ailleurs, la firme Léger a demandé à la population si elle avait une opinion négative ou positive à l'égard de différents groupes culturels et religieux.

Dans une très grande majorité, les Québécois ont dit qu'ils avaient une bonne opinion des groupes culturels. Les choses se gâtent un peu lorsqu'il est question de groupes religieux, notamment envers les musulmans (seulement 40 % d'opinion positive) ou les sikhs (48 %).

Pour la psychologue et spécialiste des relations interculturelles, Rachida Azdouz, le racisme au Québec en est un de «circonstance».

«Il est lié à deux facteurs, a-t-elle mentionné.

Les circonstances économiques, avec la période d'austérité que nous traversons. L'austérité est le terreau fertile pour chercher un bouc émissaire, donc l'autre, l'étranger.

La deuxième circonstance, c'est l'actualité nationale et internationale.»



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos