Charles Lecavalier
Agence QMI

Taxes scolaires: Yves Bolduc est impuissant

Charles Lecavalier

QUÉBEC - Yves Bolduc a dû admettre son impuissance à contrôler la hausse des taxes scolaires.

Les commissions scolaires auront-elles carte blanche? «Oui», a laissé tomber le ministre de l’Éducation durant un point de presse improvisé à l’entrée du caucus libéral ce matin.

Il n’y a «pas d’obligation» pour les commissions scolaires d’écouter le ministre Bolduc dans ce domaine. «Mais il y a comme un contrat moral qu’on doit s’entendre que les augmentations doivent être limitées et raisonnables», a-t-il ajouté.

Penaud, il a admis que «raisonnable ça reste un terme que l’on doit définir».

«Il faut attendre l’arrivée des taxes scolaires au mois d’août pour voir comment ils vont gérer leurs affaires», a-t-il expliqué.

Le budget Leitao a révélé que Québec va imposer des compressions de 217 millions $ dans le réseau scolaire. Vingt-six commissions scolaires sur 69 augmenteront les comptes de taxes, en moyenne de 8 %, dès le mois prochain.

L’an dernier, plusieurs citoyens se sont réveillés avec des hausses de taxes scolaires bien au-delà des 20 % suite à la décision du gouvernement péquiste d’abolir un programme temporaire d’aide. Les libéraux ont choisi de continuer dans cette veine.



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos