Charles Lecavalier
Agence QMI

Jacques Duchesneau ne se représentera pas

Charles Lecavalier

Le député vedette de la CAQ, Jacques Duchesneau, tire sa révérence. Il ne sollicitera pas un nouveau mandat lors des prochaines élections, attendues d'ici la mi-mars.

Ma tête dit que je devrais rester, mon coeur dit que je dois quitter. J'ai commencé à recevoir mes chèques de pension de vieillesse», a lancé M. Duchesneau, qui a aujourd'hui 65 ans.

M. Duchesneau, qui laissait planer le doute depuis longtemps, a pris cette décision mardi soir avec sa famille. Sa grande «désolation» est que les idées de la Coalition avenir Québec ne percent pas la population. Il continuera de militer dans le parti de François Legault.

M. Duchesneau s'est fait connaître comme l'Eliott Ness du ministère des Transports. Il avait dirigé l'Unité anticollusion et son rapport avait forcé le gouvernement Charest à déclencher une commission d'enquête sur l'industrie de la construction.

L'ancien chef du Service de police de Montréal, qui a lutté toute sa vie contre le mensonge, dit ne plus être capable de voir le gouvernement «se lever et mentir» en Chambre. Il quitte la politique dégoûté des débats au parlement. «C'est frustrant pour moi», a-t-il lancé.

Jacques Duchesneau s'était joint à la CAQ lors des élections de 2012.

Il dit avoir appelé François Legault après avoir entendu l'ancien premier ministre Jean Charest se donner une note de 8 sur 10 pour la lutte à la corruption au tout début de la campagne électorale.

Lorsqu'il a annoncé sa décision «ça a été un moment difficile pour tous les députés», a commenté François Legault.



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos