Agence QMI
Agence QMI

SodaStream : Jason Kenney sème la controverse

SodaStream : Jason Kenney sème la controverse

Jason Kenney. Photo Archive / Agence QMI

Agence QMI

OTTAWA - Le ministre canadien Jason Kenney a publié lundi un message controversé sur son compte Twitter, dans lequel il apporte son soutien à la compagnie israélienne SodaStream, qui avait été dénoncée par l'organisme humanitaire Oxfam pour avoir implanté une usine en Cisjordanie.

M. Kenney a écrit qu'il venait d'acheter l'une de ses machines à faire des sodas dans un magasin de la chaîne La Baie d'Hudson, en accompagnant son micromessage d'une photo et en remerciant Oxfam pour avoir attiré son attention sur ce nouveau produit.

L'ONG, qui milite pour le boycott des entreprises israéliennes installées dans les colonies en territoire palestinien parce qu'elle considère que leurs activités alimentent la pauvreté et qu'elles vont à l'encontre des droits des Palestiniens, avait reproché la semaine dernière à l'actrice américaine Scarlett Johansson de faire de la publicité pour SodaStream. Cette dernière avait pris acte et décidé de renoncer à son rôle d'ambassadrice d'Oxfam. Elle avait déclaré dans une tribune publiée dans le Huffington Post que SodaStream était une entreprise engagée pour l'environnement et qu'elle était un pont pour la paix entre Israël et la Palestine en employant des salariés des deux pays.

Dans son message, le ministre utilise plusieurs mots clés qui précisent sa pensée : «#Buycott #BDSFail #GoScarJo». En d'autres termes, il est contre le boycott, il invite à ne pas le suivre et soutien l'actrice dans cette controverse.

Plusieurs internautes ont réagi à ce message, lundi, les uns accusant entre autres Jason Kenney de faire du lobbying pour la compagnie, les autres se félicitant de l'implication du ministre, et s'agaçant qu'Israël soit montré du doigt comme responsable de tous les maux.



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos