Agence QMI
Agence QMI

Terrebonne: du pétrole sous des résidences

Agence QMI

TERREBONNE - Sous le module de jeu des enfants de Martin Gince, à Terrebonne, passe un flux continu de pétrole équivalant à près de 250 000 barils par jour, une situation préoccupante puisque la compagnie qui en est propriétaire, Enbridge, souhaite augmenter la quantité dans les prochains mois.

«Le pipeline passe directement sous les balançoires de mes enfants et aussi, près de l'école primaire qui se rend jusqu'à la rivière des Mille-Îles», a indiqué le père de famille.

Il s'agit de la canalisation 9B de la compagnie Enbridge qui se trouve à quelques mètres dans le sol, sous les résidences situées sur les rues Poitou et Hervieux à Terrebonne.

Bien au fait de ce qui est enfoui sous sa maison, la famille de M. Gince ne se doutait cependant pas qu'un jour la compagnie souhaiterait augmenter le flux de pétrole de 240 000 barils (environ 25 000 tonnes) à 300 000 dans le cadre du projet d'inversion de l'oléoduc.

«C'est inquiétant, c'est ma cour privée et c'est là que mes enfants jouent tous les jours. On ne pensait pas, en achetant, que ce serait d'une telle envergure», a expliqué M. Gince.

De plus, son terrain se transformera en chantier de construction dès janvier puisque la compagnie procédera à des travaux d'inspection du tuyau, après y avoir décelé quelques anomalies.

Anomalies

«Ils vont excaver pour réparer à cinq ou six endroits. Ce n'est rien de trop rassurant. Et justement, on a hâte qu'ils nous rassurent», a dit M. Gince.

Pour sa part, la compagnie affirme qu'il s'agit de vérifications pour des anomalies minimes.

«Nos outils vont nous aider à vérifier la corrosion interne et externe, les fissures d'une grosseur d'une épingle et le troisième va regarder pour des bosses», a précisé le porte-parole d'Enbridge, Éric Prud'homme.

Actuellement, le pétrole circule de Sarnia en Ontario à Montréal, en passant par plusieurs municipalités comprises entre Toronto et Terrebonne. Pourtant, peu de résidents savent qu'à quelques mètres sous leurs pieds, se trouve un important pipeline.

Avec le projet d'inversion de l'oléoduc 9B, le flux de l'or noir voyagerait de l'est vers l'ouest à partir du poste de North Westover en Ontario.

En commission parlementaire, Québec a donné son appui au projet d'Enbridge en imposant toutefois 18 conditions, dont l'obligation de fournir un plan de garanties financières en cas de déversement ou de catastrophe, en plus de communiquer toutes les informations quant au type de pétrole transporté.

L'Office national de l'énergie du Canada donnera ou non son aval au projet d'ici le printemps 2014.



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos