Agence QMI
Agence QMI

Hypothèques: Marceau invite à la prudence

Hypothèques: Marceau invite à la prudence

Nicolas Marceau.Photo d'Archives Agence QMI

Agence QMI

MONTRÉAL - Le ministre des Finances Nicolas Marceau invite le gouvernement fédéral à la prudence, concernant un éventuel resserrement des règles hypothécaires.

Le ministre des Finances du Canada, Jim Flaherty, a laissé entendre au cours des derniers jours qu'il envisageait annoncer une cinquième série de mesures pour contenir la hausse possible du prix des habitations.

«Le marché de l'immobilier résidentiel québécois est présentement en équilibre», a dit le ministre Marceau, lors d'un événement organisé par l'Autorité des marchés financiers, à Montréal.

«Des resserrements supplémentaires des règles hypothécaires pourraient avoir des conséquences négatives sur ce marché et sur l'économie du Québec», a-t-il ajouté.

Le ministre a signalé que contrairement à d'autres marchés, comme Toronto et Vancouver, «qui présentent des signes de surchauffe», le marché immobilier québécois est en situation d'équilibre.

«J'invite M. Flaherty à éviter d'intervenir avec des politiques pancanadiennes qui pourraient nuire à certains marchés, incluant le Québec», a-t-il ajouté.

M. Marceau n'est pas le seul à s'inquiéter.

La Chambre immobilière du Grand Montréal a dit aussi craindre de nouvelles mesures restrictives dans le secteur.

Selon la Chambre, de nouveaux resserrements seraient «très dommageables». La période d'amortissement maximale d'un emprunt, qui est passé de 30 à 25 ans en juillet 2012, a eu un impact négatif sur le marché, au troisième et quatrième trimestre de l'an dernier.

Et depuis le début de l'année 2013, le marché immobilier peine à retrouver la vigueur qu'il avait précédemment aux resserrements de l'été 2012.

«La croissance économique est au ralenti et (...) la croissance de la consommation des ménages est moins vigoureuse que prévu. (...) De nouveaux resserrements ne seraient pas souhaitables, ni pour les acheteurs, ni pour les vendeurs, ni pour l'économie du Québec», a affirmé Patrick Juanéda, président de la Chambre immobilière du Grand Montréal.



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos