Lisée intervient en défaveur de Beauchamp


Yves Poirier

MONTRÉAL - Jean-François Lisée, ministre responsable de la région de Montréal, a suggéré de ne pas retenir la candidature de l'ex-ministre libérale Line Beauchamp, au sein d'une importante organisation.

Selon des informations obtenues par TVA Nouvelles, Line Beauchamp était pressentie pour obtenir le poste de directrice générale de la Société des célébrations du 375e anniversaire de Montréal.

Or, des sources sûres ont confirmé que le ministre Lisée est intervenu par l'intermédiaire de son chef de cabinet auprès de la direction de la Ville pour lui suggérer de ne pas retenir la candidature de l'ancienne ministre libérale.

Cet appel a mis fin aux chances de Line Beauchamp d'obtenir le poste de directrice générale. Pourtant, au comité du 375e, on voulait lui confier cette fonction et on ne mettait pas en doute son intégrité.

L'intervention du ministre de la métropole est survenue il y a quelques mois, avant Noël. À ce moment-là, Line Beauchamp défendait son intégrité sur la place publique face aux rencontres qu'elle avait eue au club sélect 357c avec des entrepreneurs et politiciens municipaux qui ont été accusés plus tard au criminel.

Par ailleurs, toujours selon des sources sûres, Michelle Courchesne, une autre ancienne ministre libérale sous Jean Charest, a été approchée il y a quelques mois par un chasseur de têtes qui lui proposait de soumettre sa candidature pour un poste à Tourisme Montréal.

Or, selon nos informations, Mme Courchesne n'a finalement jamais postulé. Non pas parce que la fonction à Tourisme Montréal ne l'intéressait pas, mais plutôt parce qu'elle avait été informée de l'intervention du ministre Lisée dans le dossier de Line Beauchamp.

Des sources sûres disent que cette dernière craignait de subir le même traitement.

Lisée réagit

En soirée mardi, le ministre Lisée a reconnu que son bureau est intervenu en défaveur de Line Beauchamp. S'il devait recommencer, il ne changerait rien.

Effectivement, le ministre a reconnu l'intervention, mais s'est défendu d'avoir donné un ordre au comité organisateur du 375e de rejeter la candidature de Line Beauchamp. Il n'a pas pris la décision finale.

Selon lui, le rôle que Mme Beauchamp a joué pendant la crise étudiante et les allégations la concernant étaient trop inquiétantes pour qu'elle obtienne le poste.

«Imaginez si votre nouvelle aujourd'hui ça avait été M. Lisée a laissé embaucher Line Beauchamp dans un poste-clé pour l'avenir de Montréal alors que la commission Charbonneau continue de se poser des questions à son sujet et qu'elle était impliquée dans la pire crise sociale à Montréal. On aurait dit "Mais qu'est-ce qu'il fait le ministre de la métropole?"», a expliqué le ministre en entrevue à TVA Nouvelles.

Questionné à savoir si son allégeance politique avait joué un rôle, le ministre a soutenu qu'il n'y avait pas de lien.

Pour ce qui est de Michelle Courchesne, M. Lisée n'aura pas eu à intervenir. Il affirme que cette dernière s'est simplement désistée.

Toutefois, si cette dernière avait été sur le point d'être nommée, il serait sûrement intervenu pour rappeler le rapport du vérificateur général du Québec qui la blâmait dans le dossier des garderies.


Vidéos

Photos