Agence QMI

Ralph Klein est décédé

Décès à 70 ans - Ralph Klein est décédé

Ralph KleinPhoto Darren Makowichuk / Archives / Agence QMI

EDMONTON - L'ancien premier ministre de l'Alberta et maire de Calgary, Ralph Klein, est décédé vendredi. Il était âgé de 70 ans.

Sa santé s'était détériorée depuis son retrait de la politique en 2006. Il souffrait de broncho-pneumopathie chronique obstructive et d'aphasie progressive primaire, une forme de démence.

Il avait été admis à l'hôpital en septembre 2011 pour traiter une infection pulmonaire et d'essoufflement et avait été transféré le mois suivant à un centre de soins de longue durée.

Ralph Klein a été maire de Calgary de 1980 à 1989, pour faire ensuite le saut en politique provinciale et devenir député conservateur de la circonscription deCalgary-Elbow. Il était journaliste à la radio et à la télévision avant de se lancer en politique.

Il a occupé le poste de ministre de l'Environnement sous le premier ministre Don Getty pendant quatre ans, avant de lui succéder en 1992 et d'occuper cette fonction jusqu'à sa retraite.

Surnommé le roi Klein en raison de sa longévité politique et de son style autocratique, son règne a été marqué par le boycottage du bœuf albertain en raison de la maladie de la vache folle, une bataille contre le mariage de même sexe et une croissance économique exceptionnelle dans sa province.

Lors de l'inauguration du parc Ralph Klein à Calgary en juin 2011, le maire Naheed Nenshi avait déclaré que « le parc était nommé ainsi en son nom en reconnaissance du bon travail réalisé pour la ville à titre de maire, de même que pour la province à titre de premier ministre».

Il était aussi reconnu pour ses déclarations-chocs. «Laissez les bâtards de l'Est geler dans la noirceur», avait-il déclaré pendant la crise de l'énergie des années 1980, alors qu'il était maire de Calgary.

Il avait aussi présenté ses excuses à un centre d'accueil pour sans-abri du centre-ville d'Edmonton en 2001, après avoir insulté certains résidents en leur demandant pourquoi ils étaient sans travail. Il avait ensuite jeté de l'argent sur le sol avant de quitter les lieux. Connu pour son penchant pour l'alcool, il avait cessé de boire après cet incident.

À titre de premier ministre, il avait aussi été un farouche opposant du Protocole de Kyoto sur la réduction des gaz à effet de serre.

Le premier ministre Stephen Harper a salué la contribution de Ralph Klein à la politique canadienne.

«L'Alberta et le Canada ont perdu un dirigeant unique et remarquable. Bien que les opinions de Ralph au sujet du rôle du gouvernement et de la responsabilité financière aient déjà été considérées comme étant radicales, son legs le plus important est peut-être le fait que ces idées sont maintenant largement acceptées par l'ensemble du spectre politique », a déclaré M. Harper dans un communiqué.

«À mes yeux, il n'était pas le roi Ralph, comme certains l'appelaient. Tout au long de sa carrière politique colorée, il était plutôt resté le citoyen Ralph, un homme qui se sentait chez lui aussi bien au Petroleum Club qu'au St. Louis Hotel. Un homme qui disait ce qu'il pensait et qui faisait ce qu'il disait» de conclure M. Harper.



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos