Michel Munger
Agence QMI

Pierre Karl Péladeau quitte la direction


Michel Munger

Dernière mise à jour: 14-03-2013 | 12h41

Après 14 années passées à la tête de l'entreprise fondée par son père, Pierre Karl Péladeau a annoncé jeudi qu'il se retirait et laissait la place à Robert Dépatie, actuel président de Vidéotron.

Un important jeu de chaises se produit à la tête du conglomérat Québecor. Sans cacher son émotion, Pierre Karl Péladeau quitte la direction et cède son siège à Robert Dépatie, président de Vidéotron.

Pour sa part, le fournisseur de télécoms accorde une promotion à Manon Brouillette, présidente, Services consommateurs, qui prend la relève de M. Dépatie. Les changements seront effectifs le 8 mai, lors de l'assemblée annuelle de Québecor.

Après 14 ans de service, Pierre Karl Péladeau va concentrer une bonne partie de son attention aux filiales Québecor Média (QMI) et Groupe TVA, dont il présidera les conseils d'administration. Il sera aussi vice-président du conseil de la maison-mère Québecor.

Le principal intéressé avait la gorge serrée en commentant l'annonce. «Pendant de nombreuses années, ma vie s'est résumée à Québecor, bien souvent à l'exclusion de toute autre chose, a dit M. Péladeau. Parce que l'on ne peut être un PDG à temps partiel, j'ai décidé de quitter mon poste et de consacrer mon temps autrement, ainsi qu'à d'autres activités.»

Ses nouvelles priorités incluent le conseil stratégique pour l'entreprise, les missions philanthropiques ainsi que sa famille, qui compte trois enfants.

Encore actionnaire de contrôle

M. Péladeau ne quitte pas le navire, a assuré Françoise Bertrand, présidente du conseil d'administration. «Il délaisse les opérations quotidiennes pour se consacrer à un rôle actif stratégique, a-t-elle souligné. Il a la capacité et la sagesse de dire que pour l'avenir de l'entreprise, le mieux est de faire une nouvelle configuration [de la direction].»

«Il aura plus de temps pour la réflexion et la consultation, a ajouté Mme Bertrand. Le monde des communications vit des changements, ce qui est toujours dérangeant à première vue.»

«Je n'ai pas l'intention de céder mes actions familiales», a assuré M. Péladeau.

Mme Bertrand est convaincue que Robert Dépatie et Manon Brouillette sont amplement qualifiés pour assumer leurs nouvelles responsabilités, étant habitués de livrer 80 % des profits de Québecor.

«Nous les avons identifiés depuis longtemps comme une relève exceptionnelle, a dit la présidente du conseil. Les administrateurs sont très confiants.»

Robert Dépatie a indiqué que son passage au siège de conducteur s'inscrit dans la continuité.

«L'achat de Vidéotron, le déploiement de notre stratégie de convergence et notre entrée dans de nouveaux secteurs d'affaires sont des exemples de la vision stratégique qui sert de fondation pour la croissance», a-t-il mentionné.



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos