André Villeneuve veut laver sa réputation

Nommé à la commission Charbonneau - André Villeneuve veut laver sa réputation

Le député péquiste de Berthier, André VilleneuvePhoto Capture d'écran / TVA Nouvelles

DRUMMONDVILLE - Nommé par erreur à la commission Charbonneau en septembre dernier, le député péquiste de Berthier, André Villeneuve, s'affaire maintenant à rétablir sa réputation «entachée» et il aimerait bien que la commission en fasse davantage en la matière pour nettoyer son nom.

«Je n'ai pas besoin d'un juge pour me dire que ma réputation a été entachée, a fait savoir André Villeneuve en point de presse samedi matin, en marge du Conseil national du Parti québécois qui se tient toute la fin de semaine à Drummondville. Maintenant, on travaille à la rétablir. Évidemment, que la commission puisse faire un bout un peu plus long par rapport à ça, ce serait apprécié.»

Le 27 septembre 2012, l'enquêteur Eric Vecchio de la Gendarmerie royale du Canada (GRC) avait présenté à la commission une liste de noms d'entreprises dont les véhicules avaient été aperçus devant le club social Cosenza, repaire notoire de la mafia montréalaise Le nom de l'entreprise de M. Villeneuve, Plancher Mirage André Villeneuve inc., apparaissait sur la liste incriminante.

La commission a ensuite reconnu qu'une erreur s'était glissée lors de la transmission des numéros des plaques d'immatriculation de ces voitures. Une inversion dans les numéros étaient à l'origine de cette méprise. Les faits ont été publiquement rectifiés le 31 janvier dernier par la procureure en chef de la commission, Me Sonia LeBel, mais l'amertume du député de Berthier demeure.

«La question que je pose aujourd'hui et que la commission devrait se poser est par rapport à ces grands pouvoirs, donc ces grandes responsabilités, a dit M. Villeneuve. Est-ce qu'elle a assumé pleinement ces grandes responsabilités qui sont les siennes, à savoir assurer le rétablissement de ma réputation?»

Le député péquiste a toutefois souligné qu'il ne remet pas en doute le travail des commissaires et qu'aucune poursuite n'a été envisagée.


Vidéos

Photos