Wynne est la nouvelle première ministre de l'Ontario

Parti libéral de l'Ontario - Wynne est la nouvelle première ministre de l'Ontario

Kathleen WynnePhoto Jack Boland / Agence QMI

Dernière mise à jour: 26-01-2013 | 21h16

TORONTO - Kathleen Wynne a été élue chef du Parti libéral de l'Ontario samedi au 3e tour de scrutin, lors du congrès à la direction qui avait lieu au Maple Leaf Gardens à Toronto en présence de quelque 2 300 délégués.

Elle remplace Dalton McGuinty, qui a démissionné en octobre après avoir dirigé le parti pendant 16 ans. Elle deviendra dès son assermentation la prochaine première ministre de l'Ontario.

Elle a recueilli 1150 votes comparativement à 866 votes pour son adversaire Sandra Pupatello. C'est la première fois que la province la plus populeuse au pays sera dirigée par une femme, qui n'a pas caché de surcroît qu'elle était lesbienne.

Sandra Pupatello s'est rapidement ralliée et a lancé un appel à la solidarité «Deux femmes fortes sur le bulletin de vote!» a souligné la candidate défaite, qui ne donnait pas l'impression d'avoir le moral dans les talons.

«Je vais avoir besoin de toi pour travailler avec moi», a lancé à l'endroit de son adversaire la nouvelle chef du Parti libéral.

Mme Wynne a aussi remercié sa conjointe, Jane. «Il y a deux sortes de conjoints politiques. Ceux qui restent à la maison et les autres sur la ligne de front».

Elle a admis que le plus dur restait maintenant à accomplir. «C'était la partie facile. Nous avons besoin de travailler ensemble», a lancé aux délégués Mme Wynne. Elle a d'ailleurs demandé à tous les candidats, son «équipe de rêve», de la rejoindre sur l'estrade.

«Nous devrons être prêts à n'importe quel moment pour déclencher une élection, mais nous devrons aussi gouverner», a rappelé Mme Wynne, tout en assurant vouloir être «la première ministre de toute la province», en réponse à ceux qui l'étiquettent comme la candidate de Toronto.

«Nous allons bâtir sur l'héritage de Dalton McGuinty au cours des neuf dernières années», a enfin assuré la nouvelle chef libérale, qui a donné rendez-vous à ses députés mardi pour le prochain caucus.

Le premier ministre du Canada, Stephen Harper, a félicité la nouvelle chef du Parti libéral et future première ministre de l'Ontario.

«J'ai hâte de travailler avec Mme Wynne sur des sujets qui préoccupent les Ontariens, en particulier les emplois et la croissance économique», a fait savoir M. Harper.

Mme Wynne a occupé la deuxième place lors des deux premiers tours de scrutin, pour profiter ensuite du désistement de deux candidats qui lui ont donné leur appui.

Contrairement à son adversaire qui avait quitté la politique pour se diriger en affaires, Mme Wynne était déjà députée à l'Assemblée législative ontarienne.

Des milliers de syndiqués ont profité de l'occasion pour manifester leur mécontentement à l'endroit du gouvernement ontarien samedi, à l'extérieur du site de la convention.

Plus de 130 autobus de manifestants venant de tous les coins de l'Ontario se sont rendus devant le Maple Leaf Gardens afin, notamment, de protester contre la décision du gouvernement d'imposer aux fonctionnaires et aux enseignants un nouveau contrat de travail et de procéder à des compressions budgétaires. Des manifestants étaient également présents vendredi.

L'élection de Mme Wynne fait maintenant en sorte que la moitié des provinces canadiennes auront à leur tête une femme, alors que Kathy Dunderdale à Terre-Neuve-et-Labrador, Christy Clark en Colombie-Britannique, Alison Redford en Alberta et Pauline Marois au Québec sont déjà en poste. Le Nunavut est également dirigé par une femme, Eva Aariak, qui a été choisie comme chef par consensus après l'élection territoriale de 2008.



Vidéos

Photos