Gel de l'aide à Haïti: Lisée déçu par Ottawa

MONTRÉAL - Le ministre responsable des relations internationales, Jean-François Lisée, n'en revient pas que son homologue fédéral, Julian Fantino, annonce un gel de l'aide à Haïti.

Le Québec a fait de l'aide à Haïti une priorité dans son programme d'aide internationale.

Ottawa agissant comme partenaire important dans ce dossier, Jean-François Lisée espère que le gouvernement Harper reviendra sur cette décision, qui pourrait sérieusement hypothéquer le programme québécois.

«Qu'un ministre responsable dise "j'ai comparé avec la République dominicaine, qui est à côté et je trouve que ce n'est pas aussi bien", ce n'est pas sérieux. Je crois que c'est un affront au peuple haïtien», a déploré le ministre péquiste.

Pourtant, le cabinet de Julian Fantino a affirmé par voie de communiqué qu'aucune décision en ce sens n'a encore été prise. Le Canada se dit préoccupé par la progression du développement en Haïti et souhaite revoir sa stratégie à cet égard.

Aussi sur Canoe.ca

L'envoyée spéciale de l'UNESCO pour Haïti, Michaelle Jean, espère que cette réflexion ne sera pas trop longue pour ne pas nuire aux efforts de reconstruction.

«On est dans l'aide d'urgence, mais on n'est pas dans une réflexion profonde avec les Haïtiens pour dire: "Écoutez. Sur quoi est-ce qu'on va mettre l'accent? Comment est-ce qu'on va prioriser? Et sur quel type d'actions est-ce qu'on va avancer ensemble?"», a dit l'ancienne gouverneure générale du Canada.

M. Lisée souhaite également que le Québec soit consulté avant qu'Ottawa ne prenne des décisions de ce type et espère parvenir à convaincre M. Fantino, lors d'un tête-à-tête, du bien-fondé de cette aide.



Vidéos

Photos