Les activités sont perturbées par la tempête

Nez Rouges - Les activités sont perturbées par la tempête

D’autres centrales ont offert un service de raccompagnement restreint.Photo Martin Chevalier / Agence QMI

MONTRÉAL - L'Opération Nez rouge a annoncé jeudi que plus d'une quinzaine de ses centrales ne pourront offrir des services de raccompagnements à la population en raison des conditions routières difficiles causées par l'importante tempête de neige qui s'est abattue sur le sud du Québec.

Les automobilistes de plusieurs régions, dont Montréal, Québec, Sherbrooke, Trois-Rivières et l'Outaouais, devront avoir recours à une autre alternative pour le retour à la maison puisque ces centrales doivent fermées leurs portes à cause de la mauvaise température.

Pour l'organisme, la sécurité de ses clients et de ses bénévoles demeure une priorité.

«L'Opération Nez rouge, c'est avant tout une campagne de sécurité routière. Nous devons donc agir conséquemment dans nos décisions, a fait savoir le directeur général de l'Organisme, Stéphane Thériault. On ne met surtout pas de pression sur les bénévoles.»

De 20 à 50 centimètres sont attendus pour les régions de Montréal, Québec, Charlevoix, l'Estrie, la Mauricie, Lanaudière, la Beauce et les Bois-Francs.

Les importantes accumulations de neige et les rafales de vent ont compliqué les déplacements routiers pendant toute la journée de jeudi, rendant la visibilité nulle sur certains secteurs. Plusieurs routes ont été fermées à la circulation.

Environnement Canada a maintenu son avertissement de tempête hivernale jeudi pour le sud du Québec.

C'est la deuxième fois en moins d'une semaine que l'organisme se voit obligé de réduire ses effectifs de raccompagnements sur le réseau routier à cause de la mauvaise température.

Vendredi dernier, alors que Nez Rouge s'apprêtait à vivre l'un des soirées les plus occupées de l'année, une dizaine des 66 centrales de l'organisme n'ont pu offrir des raccompagnements à la population.

D'autres centrales ont offert un service de raccompagnement restreint.

«On a été chanceux dans les dernières années pour la température. Cette année, la météo nous a joué des tours», a ajouté le porte-parole de l'organisme.



Vidéos

Photos