L'intimidation est l'enjeu social de l'année

Agence QMI | 2012 - L'intimidation est l'enjeu social de l'année

Photo Archives / Agence QMI


Ted Rath

Dernière mise à jour: 21-12-2012 | 15h24

La prise de conscience au pays de la véritable épidémie d'intimidation explique pourquoi les chefs de rédaction de l'Agence QMI l'ont choisie en tant qu'enjeu social canadien de l'année 2012.

Nombre de victimes sont intimidées en ligne. Leurs tortionnaires prennent plaisir à les humilier, cachés derrière leur écran d'ordinateur. Certains d'entre eux sont des filles, mal aimées à l'école, et qui tentent de s'élever en éliminant les plus faibles autour d'elles.

Aussi sur Canoe.ca

L'intimidation s'est notamment imposée à tous les esprits au mois d'octobre dernier, avec la triste histoire d'Amanda Todd.

L'adolescente de Colombie-Britannique, qui s'est donné la mort après avoir subi des humiliations en ligne et dans la réalité, a raconté son histoire dans sa propre vidéo, qui a enregistré près de quatre millions de visites sur YouTube.

Le suicide de l'adolescente de 15 ans a déclenché une vague d'indignation publique. Mais cette tragédie est loin d'être unique.

Voilà pourquoi des gens aux quatre coins du pays ont exigé que cela change.

«Bien qu'il existe d'autres crimes plus horribles, l'intimidation a touché une corde sensible chez des milliers d'enfants et leurs parents partout au pays», a indiqué Don Ermen, le rédacteur en chef du «Ottawa Sun».

Une conseillère de l'organisme de consultation, d'information et d'orientation, «Jeunesse, J'écoute», Aren Van Delden, a dit que 2012 a été une année charnière en ce qui concerne la sensibilisation sur cette question. Mme Van Delden ne croit toutefois pas que les nouvelles lois pourront à elles seules engendrer des changements significatifs.

«Il sera intéressant de voir ce qui va se passer lorsque la question ne sera plus sur les écrans radars, lorsqu'elle disparaîtra des manchettes des journaux, a-t-elle précisé. C'est bien que les gens en parlent et si cela se traduit par plus de discussions en classe et à la maison, c'est là que nous pourrons voir les choses changer.»

L'histoire d'Amanda Todd et plusieurs autres, bien trop nombreuses, ont au moins conscientisé les parents par rapport à la souffrance cachée de leurs enfants. À l'avenir, en nous retroussant les manches, espérons que nous pourrons trouver de meilleures solutions pour venir à bout de l'intimidation.

La personnalité et l'événement de l'année, choisis par les chefs de rédaction de l'Agence QMI, seront dévoilés au cours des prochains jours.


Vidéos

Photos