De nombreux accidents et coupures de courant

Dernière mise à jour: 18-12-2012 | 23h13

La tempête de neige lourde et humide s'est abattue comme prévu dans tout le sud et le centre du Québec, mardi, entraînant des centaines d'accrochages et sorties de route et des nombreuses pannes d'électricité.

Vers 22 h 15, 32 500 foyers étaient privés de courant d'après Hydro-Québec dans les régions des Laurentides, de Lanaudière, de la Montérégie, de la Mauricie et de la Capitale-Nationale et de la Mauricie.

La compagnie n'était pas en mesure de préciser les délais de rétablissement de l'électricité à Québec, en Mauricie, dans le Centre-du-Québec et dans la région de Saguenay parce que la tempête continuait de sévir en milieu de soirée.

En revanche, Hydro-Québec prévoyait un retour à la normale dans le courant de la soirée en Montérégie, à l'exception du secteur de Saint-Lazare, dans la MRC de Vaudreuil-Soulanges, et d'ici mercredi midi dans les Laurentides et la région de Lanaudière.

Centaines d'accidents

Selon la SQ, des centaines d'accidents sans gravité ont été répertoriés dans chacune des régions touchées par les chutes de neige. Toutefois, il s'est produit une collision mortelle à Saint-Germain-de-Grantham, près de Drummondville. Une personne âgée de 88 ans a perdu la vie.

Par ailleurs, à la suite d'un accident de poids lourd qui s'est retrouvé en portefeuille, l'autoroute 50 a été coupée à la circulation mardi après-midi dans les deux sens pendant près de deux heures dans le secteur de Mirabel, à hauteur du kilomètre 279. Elle a été rouverte par Transports Québec vers 17 h.

À Montréal, 10 cm de neige, mêlée à de la pluie, s'étaient accumulés mardi midi. Les averses ont cessé dans le courant de l'après-midi, laissant d'importantes quantités de «slush» sur les trottoirs et aux intersections.

La plupart des axes routiers ont été perturbés par les précipitations aux heures de pointe. Les policiers ont d'ailleurs dû arrêter la circulation momentanément sur certaines routes en matinée, forçant les automobilistes à la patience, pour permettre aux déneigeuses de faire leur travail.

De même, les principaux axes routiers relevant du MTQ étaient enneigés ou partiellement enneigés et glissants.

La Ville de Montréal a annoncé mardi après-midi qu'elle s'apprêtait à lancer sa première opération de chargement de neige de la saison. Environ 3000 travailleurs ont été mobilisés sur 10 000 km de chaussées et trottoirs.

La Ville assure le déneigement de tous les grands axes routiers, tandis que les Arrondissements prennent en charge les autres routes et ruelles.

Depuis le 15 novembre, la région métropolitaine a reçu 43 cm de neige, selon le service de déneigement.

Québec

La grande région de Québec, qui avait reçu un peu plus de 15 cm de neige lundi, attendait encore entre 25 et 50 cm d'ici mercredi matin, avec des rafales de vent enregistrées à 60 km/h.

La troisième voie du pont de Québec n'a pas été ouverte aux heures de pointe exceptionnellement, compte tenu des conditions climatiques.

Les cols bleus de la Ville de Québec, en grève du zèle, ont été enjoints par le maire Régis Labeaume à faire leur travail en vertu de l'entente sur les services essentiels. Il les a sommés de faire des heures supplémentaires pour dégager les rues et souffler ou ramasser la neige lorsque les précipitations dépassent 16 cm, ce qui était le cas mardi.

«Moi, je leur conseille de faire leur travail, parce qu'ils sont payés pour, a dit le maire Labeaume. Je ne suis pas sûr que la population va être tolérante à leur égard s'ils font trop de moyens de pression.»

Par ailleurs, compte tenu de la tempête, toutes les écoles ont été fermées par mesure préventive à Québec, ce qui a permis aux enfants de profiter de la «neige à bonhomme» qui tombait lentement.

À l'aéroport Jean-Lepage, des retards et des annulations étaient observés sur les vols en provenance et à destination de Montréal et Toronto.

La compagnie d'autobus Orléans Express, qui effectue entre autres des navettes entre Québec et la région métropolitaine, a fait savoir mardi après-midi que son service était assuré normalement, malgré la tempête sur tout son réseau, mais qu'elle s'attendait à des retards.

Conditions de circulation

En soirée, le MTQ signalait des conditions de circulation difficiles dans le sud et le centre de la province, les chaussées étant soient très mouillées, à Montréal, Laval et en Montérégie, soit enneigées, en Mauricie, dans les Laurentides, dans Lanaudière, dans la région de Québec et de Chaudière-Appalaches, mais aussi au Saguenay-Lac-Saint-Jean, le Bas-Saint-Laurent, et la Côte-Nord, où de fortes chutes de neige étaient observées en fin de soirée, avec une visibilité nulle sur les routes d'après Alain Lussier, du MTQ.

Plusieurs axes routiers ont été fermés en raison de leur impraticabilité. C'est le cas de la route 175, qui traverse la réserve faunique des Laurentides, à Stoneham en direction nord, et de la 169 en direction de Saguenay.

À noter que la route 138 a été interdite mardi soir aux poids lourds entre Beaupré et Baie-Sainte-Catherine, dans la région de la Capitale-Nationale, et entre Tadoussac et Les Escoumins, sur la Côte-Nord.

Le MTQ a fait savoir que plusieurs routes étaient glacées en fin de journée mardi, en l'occurrence la route 173 entre Beauceville et Sainte-Marie-de-Beauce et l'autoroute 40 dans le secteur de Lavaltrie, dans Lanaudière.

Prévisions météo

Environnement Canada a maintenu mardi soir ses avertissements de chute de neige dans le sud du Québec. D'ici mercredi, entre 10 et 20 cm de neige étaient attendus à Québec, dans Chaudière-Appalaches, Charlevoix, et dans le Bas-Saint-Laurent.

Entre Montréal et Trois-Rivières, de faibles chutes de neige étaient prévues mercredi puis le mercure devrait remonter pour atteindre 6 degrés Celcius vendredi, ce qui devrait se traduire par des averses de pluie, avant un nouvel épisode neigeux samedi.



Vidéos

Photos