Hydroélectricité, pétrole, gaz de schiste...

Pauline Marois à New York - Hydroélectricité, pétrole, gaz de schiste...

Pauline Marois.Photo Archives / Agence QMI


Charles Lecavalier

NEW YORK - Pour sa première mission économique comme première ministre, Pauline Marois a choisi New York comme destination. Elle y lance un appel aux financiers américains pour attirer plus d'investissement privé au Québec.

L'hydroélectricité, le gaz de schiste, le pétrole : les enjeux énergétiques sont au cœur de l'intérêt que les Américains portent pour le Québec et le gouvernement Marois en tient compte. Le ministre des Relations internationales, Jean-François Lisée, y est aussi et discutera énergie.

«Ils veulent savoir si on va exporter davantage d'hydroélectricité. Ils ont soif d'énergie. Les démocrates sont très conscients des enjeux de réduction des gaz à effet de serre et de la nécessité de remplacer les vieilles centrales au charbon. Pour cette question, le Québec est vu comme faisant partie de la solution», a avancé M. Lisée, en entrevue au «Journal de Québec».

«Spontanément, ils nous parlent d'énergie, d'hydroélectricité, de pétrole. Les questions énergétiques les intéressent beaucoup», a-t-il ajouté.

La décision du gouvernement Marois de mettre un terme à la filière nucléaire attire aussi l'attention. «La discussion, dans le Nord-Est américain, c'est que l'État de New York doit faire la même chose. Le Vermont est aussi en discussion. On n'est pas à l'extérieur de cette conversation», a-t-il expliqué.

Séduire les milieux d'affaires

Mme Marois n'est pas à New York pour rencontrer les agences de crédits, mais pour séduire les milieux d'affaires, les investisseurs et les financiers de Wall Street.

«C'est pour dire que nous sommes très ouverts à l'investissement et aux partenariats entre les entreprises québécoises et les entreprises américaines», a lancé Mme Marois lors d'un point de presse improvisé lors de son arrivée dans la mégalopole américaine mercredi soir.

Jeudi, elle prononcera un discours devant la Foreign Policy Association et sera présentée par le président et chef de la direction de la Caisse de dépôt et placement, Michael Sabia.

Elle fera aussi la tournée des médias américains, dont une table éditoriale avec l'agence de presse spécialisée en finance Bloomberg.

«C'est la première tournée où l'on présente le nouveau gouvernement aux Américains. Lorsqu'on dit que nous allons atteindre l'équilibre budgétaire l'an prochain, ça fait son effet puisque les Américains sont loin d'y arriver, a ajouté M. Lisée. L'idée que nous sommes un Cuba du nord n'existe plus.»


Vidéos

Photos