La crédibilité d'un expert est contestée

 Méga-procès du tabac - La crédibilité d'un expert est contestée

Photo archives / AFP


Michaël Nguyen

MONTRÉAL - Toute la journée lundi, les avocats des trois grandes compagnies de tabac au Canada se sont affairés à miner la crédibilité du professeur Robert Proctor, un historien des sciences spécialisé sur la question du tabagisme.

L'expert devait témoigner pour les plaignants au palais de justice de Montréal et critiquer, entre autres, trois expertises réalisées pour le compte de l'industrie du tabac.

«De mon avis, ces rapports contiennent des erreurs significatives, des omissions et des erreurs méthodologiques», a-t-il signifié.

Selon les cigarettiers, le professeur n'a aucune crédibilité, puisqu'il a une opinion fortement défavorable des produits du tabac.

C'est que Robert Proctor a déjà qualifié les agissements des compagnies de tabac de «conspiration la plus meurtrière de l'histoire de l'humanité».

Il a d'ailleurs déjà publié un ouvrage sur la «catastrophe» qu'est, de son avis, la cigarette.
Les défendeurs ont également questionné la connaissance du professeur américain quant aux spécificités québécoises et canadiennes.

En début d'interrogatoire, le témoin a d'ailleurs dû répondre à un jeu-questionnaire, un des avocats cherchant à tester ses connaissances sur le Québec.

Mais, malgré cette opposition, le juge de la Cour supérieure du Québec, Brian Riordan, a finalement tranché en faveur des plaignants.

Une partie du rapport du professeur Proctor pourra être déposée, et le témoin sera interrogé. Quant à l'autre partie du rapport, la décision du juge a été prise en délibéré.

Le méga-procès, qui en est à près de 90 journées d'audiences, pourrait coûter cher aux trois compagnies de tabac visées.

Advenant qu'elles soient condamnées à indemniser les plaignants, Imperial Tobacco, Rothmans Benson&Hedges et JTI McDonald pourraient devoir débourser 27 milliards $.

En cas de condamnation, ces compagnies voulaient partager la facture avec le gouvernement fédéral, mais elles ont récemment été déboutées par la Cour d'appel du Québec.


Vidéos

Photos