Criminalité: un fonds de formation policière supprimé

Ottawa - Criminalité: un fonds de formation policière supprimé

Stephen HarperPhoto Archives / Reuters


Huguette Young

OTTAWA - Les députés québécois avaient adopté unanimement, jeudi, une motion en faveur du maintien du fonds fédéral destiné à lutter contre le crime et les gangs de rue, mais au grand dam des néo-démocrates et des bloquistes, le gouvernement Harper va le supprimer.

Selon Rosane Doré Lefebvre, député NPD d'Alfred-Pellan, les conservateurs du gouvernement de Stephen Harper ont bien caché leur jeu en refusant de renouveler un fonds d'aide à la formation policière, ce qui porte un dur coup à la brigade Éclipse spécialisée dans la lutte contre les gangs de rue à Montréal.

«Alors qu'ils prétendent être des champions de la loi et l'ordre, quand on examine les faits, c'est loin d'être clair», a-t-elle dit.

Le chef du Bloc québécois, Daniel Paillé, s'est pour sa part dit «stupéfait» d'apprendre que ce fonds sera supprimé, surtout qu'une centaine de policiers au Québec ont été formés grâce à cette aide financière pour contrecarrer les gangs de rue et le trafic des stupéfiants.

Il y a des escouades mixtes à Québec, Laval, Longueuil, Gatineau et Montréal «et, tout d'un coup, le gouvernement du Canada décide merci beaucoup, au revoir», a-t-il déploré.

La secrétaire parlementaire du ministre de la Sécurité publique, Candice Bergen, a indiqué que le gouvernement Harper avait investi 400 millions $ dans ce fonds destiné à lutter contre les armes illégales, les gangs et le crime organisé, mais qu'il s'agit d'un investissement ponctuel qui ne sera pas renouvelé.


Vidéos

Photos