Harper comparé à Hitler

Loi

Stephen Harper Photo Chris Wattie / REUTERS


Jessica Hume

OTTAWA - L'opposition au projet de loi C-377 sur la divulgation des informations financières des organisations ouvrières a poussé un conseiller syndical à comparer le premier ministre Stephen Harper à Adolf Hitler dans une vidéo qu'il a diffusée sur YouTube.

Le document législatif propose entre autres d'obliger les syndicats à divulguer des renseignements sur leurs dépenses aux membres et au public.

Humberto DaSilva, du Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP), appelle les Canadiens à se dresser devant le gouvernement ou «de se la fermer».

«En 1933, Hitler a dit qu'il fallait mettre la clef dans la porte des syndicats, confisquer leur argent et envoyer leurs leaders en prison, raconte DaSilva dans la vidéo. Le projet de loi C-377 commence le processus visant à soutirer les fonds des syndicats et à criminaliser le militantisme syndical.»

Le député conservateur Pierre Poilievre, qui s'oppose vigoureusement à ce que les syndicats gardent leurs états financiers à l'abri des regards, a été abasourdi par le contenu de la vidéo.

«C'est dégoûtant et ça n'a pas de place dans notre société, a-t-il pesté. Le SCFP devrait dire à ses membres si l'argent de leurs cotisations a servi à produire cette vidéo haineuse.»

Gary Corbett, président de l'Institut professionnel de la fonction publique du Canada, s'est distancié de la vidéo et de DaSilva.

«Le projet de loi C-377 est une mauvaise nouvelle sur plusieurs fronts, mais il y a plusieurs éléments dans cette vidéo que je n'aurais personnellement pas abordés», a-t-il indiqué.

Même le député néo-démocrate Alexandre Boulerice, qui a déjà travaillé pour le SCFP, s'est dit troublé.

«Quand tu dis des choses comme ça, tu t'éloignes toi-même du débat. Ce n'est pas des propos qui sont les bienvenus», a-t-il commenté.


Vidéos

Photos