Applebaum quitte


Laurent Dionne

Dernière mise à jour: 09-11-2012 | 20h14

MONTRÉAL - Le président du Comité exécutif de la Ville de Montréal a annoncé vendredi sa démission, soutenant notamment ne pas être d'accord avec la décision de son parti de ne pas dévoiler immédiatement un rapport datant de 2004, qui avance que Montréal paie de 30 à 40 % plus cher ses contrats de construction que les autres villes canadiennes.

Rapport en main lors d'un point de presse, M. Applebaum a présenté le document aux journalistes dans la salle.

«Ce rapport, je vous le montre, mais je n'ai pas le droit de vous le donner, car lors de la séance du comité exécutif du 7 novembre, le comité exécutif en a décidé autrement», a-t-il souligné.

Il aurait été décidé de ne rendre public le document qu'après la période de questions du conseil municipal, qui aura lieu lundi.

Questionné par un journaliste à savoir s'il s'agissait d'une tentative de camouflage de la part du comité exécutif, M. Applebaum ne s'est pas défilé.

«Vous venez peut-être de répondre à votre question», a-t-il immédiatement répondu.

Qualifiant la décision du comité exécutif de «très grave», le numéro deux de la Ville a affirmé ne pas être capable d'assumer ses fonctions sous ces conditions.

Selon M. Applebaum, le rapport n'aurait jamais été remis à Gérald Tremblay. Les deux hommes n'auraient découvert l'existence de ce rapport que le 29 octobre dernier.

Il a également ajouté qu'une autre raison qui expliquait son départ était la hausse de taxe de 3,3 %, puisqu'il avait suggéré d'abolir la taxe d'eau de 1,1 %.

M. Applebaum a affirmé que sa décision n'était aucunement due à la frustration de ne pas avoir été choisi comme candidat par son parti, pour l'élection d'un maire intérimaire le 16 novembre.

Michael Applebaum conserve son poste de maire de l'arrondissement Côte-des-Neiges-Notre-Dame-de-Grâce et avoue être en réflexion quant à savoir s'il demeurera au sein d'Union Montréal.


Vidéos

Photos