Jean-Luc Lavallé
Agence QMI

«Infiniment triste», selon Legault

Tragédie du Métropolis - «Infiniment triste», selon Legault

«La Coalition avenir Québec condamne ces gestes de violence», a déclaré François Legault.Photo Annie T. Roussel / Agence QMI


Jean-Luc Lavallé

MONTRÉAL - Dramatique. Infiniment triste. Inacceptable. Voilà comment le chef de la Coalition avenir Québec a qualifié les évènements tragiques de la veille lors du rassemblement du Parti québécois au Métropolis.

«Aujourd'hui, mes pensées sont d'abord avec la famille puis les proches de la victime d'hier soir. C'est dramatique, infiniment triste, inacceptable, surtout pendant un évènement politique. La Coalition avenir Québec condamne ces gestes de violence», a déclaré François Legault lors de son point de presse à Montréal au lendemain de l'élection marquée par un attentat qui a fait un mort et un blessé grave.

Aussi sur Canoe.ca

«On n'est jamais à l'abri d'un fou qui arrive dans une assemblée et commence à tirer. On le voit partout dans le monde, ça peut arriver, c'est triste, il faut voir comment on peut réduire ce risque. Évidemment, on est pour le registre des armes à feu. On peut trouver aussi toutes sortes de mesures, s'assurer que l'accès des lieux publics soit mieux contrôlé», a ajouté le chef de la CAQ, dont la sécurité avait déjà été renforcée dans les derniers jours. Il a d'ailleurs encensé le travail de ses gardes du corps.

Pendant le point de presse, M. Legault, alerté par des cris, a dû se pencher rapidement pour essayer d'éviter le décor en toile aux couleurs de la CAQ qui lui est tombé dessus. «Il y a des gens qui nous donnent des consignes. Vous avez vu, je me suis penché... Les gens de la sécurité nous disent : ­"Quand il y a quelque chose qui arrive, penchez-vous" donc on est bien entourés. Franchement, pendant les 35 jours, je ne peux pas dire que je ne me suis pas senti en sécurité. On a une bonne équipe de la Sûreté du Québec.»

Bilan de campagne

Appelé à commenter le résultat décevant pour la Coalition, qui a remporté seulement 19 sièges, bien en deçà des objectifs qu'il s'était fixé, François Legault s'est dit à la fois déçu et satisfait.

«La victoire nous a échappé que par quelques points de pourcentage. On existe depuis neuf mois. D'avoir été capable avec une très petite équipe de bâtir un parti politique, un programme, une équipe de candidats, une campagne électorale avec des autobus, je pense que c'est quand même exceptionnel. La Coalition vient de transformer le paysage politique.»

«C'est important de noter qu'il y a une cinquantaine de comtés où on est arrivés deuxième», a-t-il renchéri. Les 19 députés de la CAQ, issus de huit différentes régions, se réuniront jeudi à Québec pour leur premier caucus.



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos