Agence QMI

Les blocus seront levés jusqu'à la fin du mois d'août

Nitaskinan - Les blocus seront levés jusqu'à la fin du mois d'août

Photo: Agence QMI / Archives

Dernière mise à jour: 10-07-2012 | 14h07

Les Atikamekws «vont privilégier les négociations et lever les blocus jusqu'à la fin du mois d'août» sur le territoire du Nitaskinan, a expliqué mardi matin le chef Christian Awashish des Atikamekws d'Opitciwan, en entrevue téléphonique avec l'Agence QMI.

Cette annonce est livrée au lendemain du dépôt au gouvernement d'un projet d'entente en vue de négociations sur la crise forestière en Haute-Mauricie.

«C'est l'occasion pour le gouvernement du Québec de faire ses preuves et d'établir une relation de confiance avec la communauté atikamekw», a ajouté le chef Awashish.

Il a précisé que toutes les communautés atikamekws (Manawan, Wemotaci et Opitciwan) étaient en accord avec cet arrêt du blocus malgré une certaine «méfiance» face au gouvernement qui persiste.

Les autochtones ont précisé par communiqué que l'échéance du 30 août doit «absolument être respecté» par le gouvernement Charest, ce qui signifie que les négociations doivent progresser rapidement.

Le chef Christian Awashish a ajouté que le déplacement du premier ministre québécois dans la communauté d'ici la fin du mois d'août serait un geste apprécié.

Depuis le 25 juin dernier, les Atikamekws, qui revendiquent des droits territoriaux sur les coupes de bois, ont bloqué à quelques reprises les opérations forestières sur leur territoire ancestral appelé le Nitaskinan, d'une envergure de plus de 67 000 kilomètres carrés, qui recouvre notamment une partie des régions de la Mauricie et de Lanaudière.

Ces communautés autochtones demandent notamment l'établissement d'une formule de cogestion du territoire, l'accès aux ressources naturelles du Nitaskinan et des redevances sur la gestion de ces ressources.

Le règlement de ce dossier profiterait à toute la région, les travailleurs tout autant que les compagnies forestières et les trois communautés atikamekws, selon les autochtones.



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos