Julian Fantino remplacera Bev Oda

Coopération

Julian Fantino Photo Reuters / Archives

Dernière mise à jour: 04-07-2012 | 18h02

OTTAWA – Julian Fantino sera le nouveau ministre de la Coopération internationale, afin de remplacer Bev Oda qui a annoncé mardi sa démission dès le 31 juillet.

Le député de Vaughan en Ontario, a été élu à Chambre des communes pour la première fois en 2010 et occupe présentement la fonction de ministre associé de la Défense nationale. M. Fantino a d'ailleurs célébré la fête du Canada en Afghanistan avec le ministre Peter McKay.

Pendant près de 40 ans, M. Fantino a œuvré dans les forces policières ontariennes notamment à Toronto. Il a été commissaire à la gestion des situations d'urgence et commissaire de la Police provinciale de l'Ontario. Il a également été président de l'Association des chefs de police de l'Ontario.

Le premier ministre Stephen Harper a fait cette annonce lors d'une cérémonie d'assermentation à Rideau Hall mercredi. Le député de Madawaska Restigouche au Nouveau-Brunswick remplacera Julian Fantino au ministère de la Défense.

«Ces changements au Conseil des ministres assurent une continuité alors que nous continuons de déployer tous nos efforts afin de créer des emplois, stimuler Ia croissance économique et assurer Ia prospérité à long terme, a dit le premier ministre. M. Fantino et M. Valcourt apportent un solide leadership à ces postes importants.»

Départ d'une ministre controversée

Élue pour une première fois en 2004, Bev Oda avait été nommée ministre de Patrimoine canadien en 2006 avant d'être mutée à la tête du ministère de la Coopération internationale en 2007.

«J'ai eu l'opportunité d'être témoin des difficultés des gens les plus vulnérables et de la compassion des Canadiens pour ceux dans le besoin», a affirmé la ministre dans un communiqué annonçant sa démission mardi.

Le premier ministre a été averti de sa décision il y a deux semaines.

Bev Oda a souvent fait les manchettes pour ses dépenses exagérées.

La ministre a été obligée au mois d'avril de faire un chèque pour calmer la grogne populaire au sujet d'un jus d'orange payé 16 $, d'un séjour dans un hôtel de luxe à 1000 $ la nuit et des déplacements en limousine qui ont coûté 2850 $, alors qu'elle participait l'an dernier à Londres à une conférence mondiale sur la vaccination.

Cette députée ontarienne s'était excusée à la Chambre des communes en disant que «ces dépenses étaient inacceptables».

Bev Oda avait aussi été accusée l'an dernier par l'opposition d'avoir volontairement menti au Parlement concernant la fin du financement par l'Agence canadienne de développement internationale (ACDI) de l'organisme Kairos.

La ministre avait admis en Chambre que c'était bien elle qui avait renversé la recommandation initiale de financer l'organisme, ce qu'elle avait nié deux mois auparavant.

Malgré tout, le premier ministre Stephen Harper a salué son travail.

Le Canada réduira de 377 millions $ au cours des trois prochaines années le budget consacré à l'aide internationale, qui s'élève à 5,12 milliards $. Ces réductions s'ajoutaient à un gel de quatre ans du budget dans ce domaine.


Vidéos

Photos