Agence QMI

RIM va supprimer 5000 postes

Fabricant de BlackBerry - RIM va supprimer 5000 postes

Photo Agence QMI / Archives

MONTRÉAL - Research in Motion (RIM), fabricant du téléphone BlackBerry, a annoncé jeudi la suppression de 5000 postes à court terme et retarde une nouvelle fois le lancement de sa nouvelle gamme de BlackBerry.

L'entreprise canadienne RIM a indiqué qu'elle va supprimer au moins 5000 postes à travers le monde, soit environ 30% de sa main d'œuvre d'ici mars 2013, ce qui devrait lui permettre de sauver 1 milliard $.

Déjà, en juillet 2011, Research in Motion avait supprimé 2000 postes.

Cette annonce, combinée à la perte de 518 millions $, sa première en huit ans, et les fortes probabilités que les ventes ne soient plus au rendez-vous n'a fait que renforcer l'impression que l'entreprise canadienne est en phase terminale.

RIM repousse au premier trimestre 2013 le lancement de son système d'exploitation BlackBerry, prévu jusqu'ici à la fin de l'été, peut-on lire dans un communiqué.

Le retard dans la livraison de ses nouveaux appareils confirme les pires craintes des analystes et des investisseurs d'autant plus que RIM démontre des difficultés de plus en plus grandes à suivre la cadence imposée par ses concurrents, notamment l'iPhone d'Apple et les téléphones sous système Android de Google.

L'entreprise a enregistré une perte de 518 millions $ US, ou 99 cents par action à son premier trimestre, comparativement à un bénéfice de 695 millions $ US, ou 1,33 $ par action, pour la même période l'an dernier.

En excluant les éléments non récurrents, la société a perdu 192 millions $ US, soit 37 cents US par action.

Le chiffre d'affaires a reculé à 2,81 milliards $ US, contre 4,91 milliards $ US un an plus tôt.

RIM, qui a livré 7,8 millions d'appareils BlackBerry pour la période de trois mois terminés le 2 juin et seulement 260 000 tablettes PlayBook, s'attend à ce que les prochains trimestres soient encore très difficiles pour ses affaires.

Depuis 2009, elle avait livré plus de 10 millions de BlackBerry chaque trimestre. Cette chute dans les ventes et la perte rapide de sa position de leader fait dire à de plus en plus d'ww financiers que l'entreprise canadienne devra vendre certaines de ses activités si elle veut survivre.

Les actions de l'entreprise, qui ont chuté d'environ 70% depuis un an ont plongé de 18 % dans les transactions d'après-bourse au Nasdaq.

La dégringolade du titre en bourse donne des maux de tête à bien des investisseurs. Le 19 juin 2008, le titre a atteint un sommet à 149,90 $ à la Bourse de Toronto. Jeudi, il a clôturé à 9,46 $, une chute de 94%.

RIM, qui a pratiquement inventé la messagerie mobile, a chuté d'une position de leader dans le domaine des téléphones intelligents à une présence de plus en plus effacée face à ses concurrents.



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos