Gérard Samet
Agence QMI

La carte Kadhafi jusqu'au bout?

SNC-Lavalin - La carte Kadhafi jusqu'au bout?

SNC-Lavalin générait 7% de ses revenus en Libye.Photo: Archives / Agence QMI

Gérard Samet

MONTRÉAL - Cynthia Vanier, une spécialiste des missions impossibles, travaillait-elle pour la SNC Lavalin lorsqu'elle a été arrêtée au Mexique début novembre?

Les autorités mexicaines l'accusent d'y avoir préparé la fuite de Saadi, l'un des fils de Mohamed Kadhafi, celui qui devait lui succéder.

Kadhafi a été tué le 20 octobre 2011, deux mois après avoir perdu le pouvoir à Tripoli et 8 mois après le début de la guerre civile.

SNC-Lavalin, une des plus grandes entreprises mondiales dans le domaine des infrastructures, générait en Libye 7 % de ses revenus et un marché de plus d'1 milliard $. Elle a dû suspendre ses grands projets en Libye, comme la prison de Tripoli ou l'aéroport de Benghazi. L'entreprise a évacué plus 4000 employés du pays.

« Dans le domaine des infrastructures, nous travaillons toujours avec le gouvernement en place », a déclaré Leslie Quinton, porte-parole de l'entreprise. « Nous avons été présents en Libye pendant plus de 35 ans. »

À la fin du printemps 2011, la SNC-Lavalin comprend que la situation libyenne devient chaotique. Elle confie à Vanier Consulting, une firme de médiation et de gestion de crises, la réalisation d'un mandat d'évaluation de la situation en Libye et des enjeux reliés à la sécurité de son personnel et de ses opérations.

Selon Paul Copeland, l'un des avocats de Mme Vanier, «le contrat est confidentiel et date du 30 juin 2011».

Il comprend plusieurs phases. Il aurait encore été modifié le 27 août 2011. Une facture portant sur la mission libyenne qui a commencé en juillet serait partiellement impayée. «Mme Vanier s'est rendue en Libye», indique Me Copeland.

«Elle a rédigé un rapport sur la situation dans le pays et les menaces concernant le personnel. Elle a été payée pour cette première partie du contrat. »

Les missions et les relations entre SNC-Lavalin et Vanier Consulting continuaient.

« En septembre des discussions avaient encore lieu », précise l'avocat. « Il s'agissait d'échanges de lettres entre la SNC-Lavalin et Mme Vanier à propos de la Libye, avec des plans pour le travail futur à effectuer. »

Le mandat

« Nous sommes en désaccord avec les factures produites par Mme Vanier», a indiqué Mme Quinton. « Stéphane Roy, l'ex-vice président de l'unité responsable des infrastructures en Libye avait payé une facture de 100 000 $ à Vanier Consulting, mais étant donné que le mandat n'a jamais été finalisé, nous croyons que la situation est réglée.»

La SNC-Lavalin indique que M. Roy s'était rendu au Mexique en novembre 2011 avec Cynthia Vanier sur des projets d'infrastructure reliés au traitement des eaux au Mexique. Stéphane Roy a brutalement quitté l'entreprise depuis. Il n'a pas été possible de le contacter.

Vanier Consulting se présente comme une spécialiste de la médiation et des situations extrêmes. Elle se dit capable de mobiliser des commandos terrestres ou aériens pour la recherche et le sauvetage en cas d'enlèvement, de blocus, de manifestations ou d'évènements catastrophiques.

« Notre équipe est composée de spécialistes formés pour gérer les questions les plus controversées», est-il écrit sur son site internet.



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos