Tom Godfrey
Agence QMI

Le Canada est le premier exportateur au monde

Drogue de synthèse - Le Canada est le premier exportateur au monde

Les policiers utilisent des combinaisons de matières dangereuses pour entrer dans un laboratoire suspect, afin de s’assurer qu'il ne contient pas de produits chimiques corrosifs.© Stan Behal / Agence QMI


Tom Godfrey

TORONTO – Le Canada a rejoint la Colombie au premier rang des pays exportateurs de drogues de synthèse, inondant le marché international à une ampleur sans précédent, a fait savoir la GRC.

Des tonnes de drogues synthétiques illicites, dont de l'ecstasy et de la méthamphétamine, ont été saisies par la GRC. Elles sont expédiées à l'étranger après avoir été «cuites» dans des laboratoires de fortune situés dans des appartements, des maisons et des entreprises situés dans la région de Toronto.

Les policiers saisissent maintenant davantage des drogues chimiques et synthétiques à la frontière canadienne, qui sont maintenant privilégiées par les jeunes, plutôt que de la cocaïne, de l'héroïne ou du haschich, que les policiers qualifient de drogues d'une «dernière génération».

Ecstasy, ou MDMA (méthylène-dioxy-méthamphétamine), méthamphétamine ou kétamine, un hallucinogène utilisé dans les «cocktails de drogues», quittent le Canada par camions, par fret aérien, grâce à des passeurs ou des services de messagerie, à destination d'un réseau de trafiquants.

Les États-Unis, l'Europe, l'Australie, la Nouvelle-Zélande et le Japon sont les cibles mondiales de ces syndicats du crime très organisés, a expliqué la GRC.

Deux étudiants japonais ont été arrêtés à l'aéroport international de Vancouver en 2009 après la saisie dans leurs bagages de 47 000 comprimés d'ecstasy estampés du logo «Chanel». En novembre 2009, pas moins de 400 000 comprimés d'ecstasy et environ 45 kg de marijuana ont été saisis à Sandusky, au Michigan, lors du transfert des paquets d'un petit aéronef canadien dans un véhicule.

La GRC travaille à éradiquer le problème et elle a créé une Unité de détournement de produits chimiques pour cibler les «courtiers chimiques véreux» qui importent et vendent ces produits à des groupes du crime organisé pour « cuire » les drogues de synthèse destinées à l'exportation.

La GRC a également créé une Section de lutte contre les drogues synthétiques, qui vise les laboratoires clandestins dans la région de Toronto qui sont exploités par des groupes criminels et des trafiquants.

«Nous exécutons des mandats de perquisition une fois que nous localisons un laboratoire clandestin», a déclaré le sergent Doug Culver. «Ces laboratoires sont dangereux avec leurs produits chimiques toxiques et nos membres sont spécialement formés pour les manipuler.»

Les policiers utilisent des combinaisons de matières dangereuses pour entrer dans un laboratoire suspect, afin de s'assurer qu'il ne contient pas de produits chimiques corrosifs avant que les agents en uniforme puissent y entrer.

Selon la police, un comprimé d'ecstasy, qui se présente généralement sous un aspect inoffensif, se vend jusqu'à 15$ dans les boîtes de nuit de Toronto et son effet peut durer environ 10 heures. Les comprimés utilisés pour vendre dans la rue se vendaient environ 40$ il y a deux ans.

Le surintendant Rick Penney, chef de la Section antidrogue de la GRC de la région de Toronto, a expliqué que des quantités importantes de drogues chimiques et synthétiques ont été saisies par ses policiers. «Nous parlons de tonnes et non de kilos, a précisé M. Penney. Cela devient une question de routine pour nous et cela me préoccupe.»

«Le Canada est un acteur sur le marché mondial, a-t-il dit. Nous voyons beaucoup de produits chimiques de synthèse qui passent par la frontière canadienne ou qui sortent de la province.» Certains des produits chimiques sont également achetés sur internet par des criminels auprès de fournisseurs en Chine ou en Inde.

«La majorité des drogues que nous saisissons en Ontario sont destinées à l'exportation, a précisé M. Penney. C'est un problème mondial et le Canada est un grand joueur.»



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos