Larissa Cahute
Agence QMI

Risques d’infection pour des patients

Ottawa - Risques d’infection pour des patients

Le Dr Isra Levy, médecin-chef en santé publique.©Sunmedia/ Errol McGihon


Larissa Cahute

Dernière mise à jour: 15-10-2011 | 18h48

OTTAWA – Des milliers de patients de la région d’Ottawa pourraient avoir été infectés par le VIH ou le virus de l’hépatite à cause d’une clinique externe qui a utilisé du matériel de laboratoire non stérilisé, ont indiqué les autorités municipales samedi.

Le Service de la santé publique d’Ottawa contactera près de 7000 personnes qui ont été traitées à la clinique «afin qu’elles envisagent de passer un test», a précisé en conférence de presse le médecin-chef en santé publique, le Dr Isra Levy.

Il a indiqué que pour les patients concernés, le risque d’être infectés par le VIH et par l’hépatite B ou C est très faible, soit d’une chance sur un million. Selon le service de santé, aucun cas n’a été rapporté à ce jour.

Le Dr Levy a ajouté qu’une enquête avait été lancée il y a trois mois concernant le matériel qui n’est pas stérilisé ni lavé à cette clinique.

Il n’a pas voulu donner de détails sur la procédure qui a mis les patients à risque. Toutefois, chose surprenante, il a refusé d’identifier la clinique visée afin de ne pas inquiéter inutilement d’autres patients.

Le Service de santé publique prévoit envoyer une lettre à quelque 6800 patients de la clinique concernée, ce qui inclut des patients qui ont pu s’y rendre il y a 10 ans. Selon le Dr Levy, la clinique a cessé de suivre la procédure en cause.

Les avis aux patients concernés seront envoyés lundi, et un centre d’appel sera mis sur pied mardi.



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos