Charles-Antoine Gagnon
Agence QMI

Layton : chien de garde des démunis à Toronto

Décès - Layton : chien de garde des démunis à Toronto

Jack Layton© André Forget/Agence QMI/Archives


Charles-Antoine Gagnon

TORONTO – Jack Layton a apporté une approche humaine à la politique municipale de Toronto, a indiqué l'ancien maire de la Ville Reine, Mel Lastman.

Jack Layton a été conseiller municipal à Toronto pendant 18 ans. Il a quitté l'Hôtel de Ville au début de 2003 après avoir été choisi comme chef du NPD au fédéral.

Mel Lastman a qualifié Jack Layton de chien de garde des démunis de Toronto.

« Il s'est porté à la défense des sans-abri et des personnes sans emploi », a souligné M. Lastman, qui a travaillé aux côtés de M. Layton pendant deux décennies à l'Hôtel de Ville.

Layton a aussi défendu des gais et lesbiennes, se souvient Kyle Rae, qui fut conseiller municipal de 1991 à 2010.

« Lorsque nous n'avions aucun ami en politique, lorsque nous étions rejetés, Jack Layton était là pour défendre nos droits », a-t-il dit.

Aussi sur Canoe.ca
Jack Layton s'est cependant attiré plusieurs regards désapprobateurs lorsqu'il s'est opposé dans les années 1980 à la construction du SkyDome (aujourd'hui le Rogers Centre) et à la campagne pour obtenir les Jeux olympiques d'été de 1996.

Layton avait dit à l'époque que l'argent pourrait mieux servir s'il était dirigé aux sans-abri et pour les autres causes sociales plutôt que dans des dépenses qui profiteraient aux grandes entreprises.

Le maire de Toronto, Rob Ford, a indiqué n'avoir jamais vu Jack Layton crier ou perdre la tête durant les sessions du conseil municipal.

« Il était toujours calme, et on sait combien ça peut jouer dur dans les coins dans la chambre du conseil », a raconté M. Ford.

Le fils de M. Layton, Mike, suit les traces de son père. Il a été élu comme conseiller municipal à Toronto lors de la dernière élection.



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos