Jenny Yuen
Agence QMI

Quand une paire de seins nus fait avancer la cause des femmes

Toronto - Quand une paire de seins nus fait avancer la cause des femmes

Gewn Jacob (gauche) en compagnie de sa fille Corrina (droite). © Courtoisie


Jenny Yuen

TORONTO – Il a suffi d'une paire de seins exposée en public pour marquer un jalon important dans l’histoire des femmes canadiennes.

Gwen Jacob avait 19 ans lorsqu’elle a été arrêtée en 1991 à Guelph, en Ontario, pour outrage à la pudeur. Elle et une amie de l'université avaient remarqué un groupe d’hommes aux torses nus qui pratiquaient des sports sous le soleil brûlant et elle avait alors décidé d’enlever sa brassière, après s’être interrogée sur l’inégalité entre les hommes et les femmes en la matière.

Elle a été condamnée à une amende de 75 $.

Cinq ans plus tard, la cour d'appel de l'Ontario a annulé la condamnation et lui a rendu l'argent.

Mardi, Gwen Jacob célébrera le 20e anniversaire de ce combat.

« Alors que mes mains tremblaient furieusement, j'ai enlevé ma chemise et je l’ai coincé à l'arrière de mon short. Je ne peux vous décrire quelle liberté j’ai ressentie à ce moment », a raconté Mme Jacob, qui est maintenant âgée de 39 ans, lors d’une récente entrevue dans un camp naturiste. J'étais morte de peur [...]. Même s’il a fallu cinq ans pour obtenir gain de cause au tribunal, j’ai gagné ce droit. »

Les femmes aux seins nus demeurent encore une rareté de nos jours, en dépit de la légalité du geste. Les femmes ne sont plus arrêtées, mais il existe des raisons sociales qui expliquent leur hésitation à dévoiler le haut.

« Je pense que les femmes sont embarrassées par les autres personnes qui les regardent, que ce soit un homme qui ne fait que regarder ou qui cherche davantage. Peut-être qu’elles ne veulent pas offenser les familles et les enfants », a expliqué Lauren Daniels âgée de 26 ans, qui prenait le soleil cette semaine avec des amis à la plage Woodbine à Toronto.

Lindsay Webb et Andrea Crinklaw, étudiantes de l’Université Guelph, ont lancé la Journée de la fierté du haut l’année dernière, après en avoir eu assez d’être dévisagées lorsqu’elles enlevaient le haut de leur bikini pour nager dans la rivière.

Gwen Jacob, qui vit maintenant à Toronto, n'a pas retourné nos demandes d'entrevue. Toutefois, Mme Webb a déclaré que la fille de Mme Jacob a encouragé sa mère à participer au festival. Les deux ont ainsi défilé les seins nus, aux côtés de Lindsay Webb et d’Andrea Crinklaw.

« Je pense qu'elle est incroyablement fière de sa mère, a dit Mme Webb. Combien d'adolescentes ont le courage d'enlever leur chemise? Je n’en connais pas beaucoup. »



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos