Laurent Dionne
Agence QMI

135 000 amendes en près de deux ans

Radars photo - 135 000 amendes en près de deux ans

© Agence QMI / Archives


Laurent Dionne

MONTRÉAL – Près de deux ans après l’implantation des radars photographiques sur les routes du Québec, plus de 135 000 constats d’infractions ont été émis, représentant près de 20 millions $ en amendes.

Selon le dernier bilan du Bureau des infractions et amendes du Québec rendu public mardi, qui couvre la période allant du 19 août 2009 au 30 juin 2011, 135 482 constats d’infractions ont été distribués dans la province. Certains de ces délits ont été détectés par les radars fixes et mobiles, d’autres par les caméras placées aux feux rouges.

À l’image des statistiques passées, c’est sur l’autoroute 15 Sud, près de la sortie Atwater, que les réprimandes atteignent leur apogée avec 50 173 constats remis, soit 37 % du nombre total.

Le montant des constats signifiés atteint 19 588 020 $. Il est cependant difficile de savoir à combien s’élève le bénéfice net réalisé par le gouvernement, puisque les seuls montants disponibles sont ceux des coûts d’implantation de ces appareils.

«Pour la durée du projet pilote, qui a duré 18 mois, ça a coûté 15,6 millions $. Mais ce chiffre provient des estimations initiales», a indiqué Caroline Larose, porte-parole au Ministère des Transports (MTQ).

Cette dernière souligne toutefois qu’il en coûterait environ 250 000 $ pour implanter un radar photographique.

Une chose est cependant certaine. L’argent dégagé par ce projet sera redistribué de façon utile et sera versé au «Fonds de la sécurité routière, lequel est destiné exclusivement à financer des programmes et des mesures de sécurité routière et d’aide aux victimes de la route», est-il écrit dans le dernier rapport d’évaluation du projet pilote des radars photo du MTQ.

Des radars efficaces

Le MTQ est catégorique quant à l’efficacité des radars photo : les objectifs fixés initialement, notamment une amélioration du bilan routier et une diminution des accidents mortels, ont tous été atteints.

«Il y a eu une diminution marquée des infractions commises là où il y a des radars, dont une baisse de 63 % des excès de vitesse, 99 % des grands excès de vitesse et 83 % des infractions aux feux rouges. On note également un fort appui de la population, qui s’élève à 80 %», a ajouté Mme Larose.

Malgré ce succès, le MTQ n’est toutefois pas en mesure de dire si d’autres radars seront installés sur les routes du Québec.

«Il va falloir le dépôt du rapport à la Commission parlementaire. Nous n’avons toutefois aucune date de fixée à ce propos», a précisé la porte-parole.



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos