Agence QMI

Charles-Albert Poissant est décédé

Homme d’affaires reconnu - Charles-Albert Poissant est décédé

Charles-Albert Poissant © Archives

Dernière mise à jour: 11-03-2011 | 16h44

MONTRÉAL – Charles-Albert Poissant, philanthrope, homme d’affaires reconnu et ancien bras droit et principal collaborateur de Pierre Péladeau, est mort à l’âge de 86 ans.

M. Poissant est né à Montréal en 1925. Il a obtenu son diplôme de l’École des HEC en 1953. Il a longtemps travaillé pour le bureau de comptable Middleton Hope & Co qui deviendra KPMG.

Dans son parcours, son association avec le fondateur de Quebecor, Pierre Péladeau, est à marquer d’une pierre blanche. M. Poissant a activement participé à l’édification de l’empire médiatique, agissant notamment comme négociateur pour toutes les acquisitions de l’entreprise.

Durant les années 80 et 90, il a aussi été chef de la direction et président du conseil de la papetière Donohue, aujourd’hui disparue. En 1999, il est passé à la présidence du conseil d’administration de Quebecor.

Il y a deux ans, M. Poissant avait publié «Réussir: programmer son succès», un livre dans lequel il rappelait son cheminement d’homme d’affaires et sa rencontre avec Pierre Péladeau.

«J’ai cru spontanément en lui et je le lui ai même dit dès notre première rencontre: j’ai confiance en ton succès et j’aimerais y contribuer. […] Je crois qu’il est utile dès le départ de souligner que nous avions des tempéraments différents, mais nous avions un objectif commun : réussir», écrivait-t-il.

Dans le livre Péladeau publié il y a plus d’une vingtaine d’années, la journaliste Colette Chabot rappelait d’ailleurs la complémentarité des deux personnalités.

Alors que le fondateur de Quebecor avait «la spontanéité de l’inspiré, l’agressivité franche du boxeur et le jugement incisif», M. Poissant était décrit comme «calme, avec un je-ne-sais-quoi de précieux, de virtuellement organisé» ce qui constituait un contraste frappant avec son alter ego. Ensemble ils ont présidé la destinée «d’un empire québécois», rappelait l’auteure.



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos