Une quinzaine de promesses de la part de Jean Charest

Discours

Jean Charest © REUTERS / Mathieu Belanger


Geneviève Lajoie
Journal de Québec

Dernière mise à jour: 23-02-2011 | 20h02

Voitures électriques, retour du vouvoiement à l'école et cours intensif d'anglais pour les jeunes Québécois: voilà quelques-unes des priorités annoncées par le premier ministre Jean Charest pour donner un second souffle à son gouvernement.

Aussi sur Canoe.ca
Québec orchestre un virage vers l'auto électrique, a-t-il annoncé mercredi, dans le discours inaugural qu'il a livré à l'Assemblée nationale. «Nous avons un savoir-faire en véhicules électriques déjà reconnu, nous avons l'électricité qu'il faut. [...] Il est dans l'ordre des choses que nous soyons dans les premiers à faire le passage aux véhicules électriques», a-t-il insisté.

L'éducation sera aussi au coeur des priorités du gouvernement Charest dans les années à venir.

Le gouvernement souhaite notamment que les jeunes Québécois soient meilleurs dans la langue de Shakespeare.

Pour ce faire, il s'inspire de ce que propose l'ADQ depuis plusieurs mois: «Les élèves de sixième année du primaire consacreront la moitié de leur temps à l'apprentissage intensif de l'anglais. Cette approche sera étendue à l'ensemble du Québec sur une période de cinq ans», a dit Jean Charest.

Le retour à des valeurs plus traditionnelles dans les établissements d'enseignement est également au menu du gouvernement libéral pour la seconde moitié de son mandat. Le premier ministre a annoncé le retour du vouvoiement dans les salles de classe du Québec et l'avènement de cours de civisme.

Tous les enseignants de la province seront munis d'ordinateurs portables et toutes les classes de gros écrans tactiles, a également promis Jean Charest.

Les aînés

Le gouvernement entend également favoriser les soins à domicile pour les aînés par l'entremise d'une nouvelle politique: «Vieillir chez soi». Davantage de soutien à domicile et plus de places de convalescence et en ressources intermédiaires seront créés, a précisé le premier ministre.

Plan Nord

En plus du Plan Nord, dont on n'a toujours pas eu de détails, le gouvernement entend miser davantage sur le gaz naturel. D'ici 10 ans, M. Charest veut faire passer de 38 % à 32 % la part des énergies fossiles dans le bilan énergétique du Québec.

L’extraction du gaz de schiste soulève des inquiétudes, a reconnu le chef libéral, qui n'a toutefois pas prononcé le mot moratoire. Au lieu de ça, il a annoncé un resserrement législatif et réglementaire associé à l'exploration et l'exploitation de cette ressource.

Un nouveau régime de redevances sur l'exploitation des ressources naturelles verra le jour. Une partie des revenus ira au Fonds des générations, a indiqué M. Charest, qui espère ainsi réduire la dette publique.

Jean Charest compte aussi créer un Fonds spécial pour encourager les artistes québécois sur la scène internationale.

Vantant la performance du Québec au sortir de la crise économique et financière, le premier ministre a tenu à réitérer que son gouvernement atteindra l'équilibre budgétaire comme prévu en 2013-2014.

Pour encourager les personnes âgées à travailler, M. Charest a annoncé la mise sur pied d'une mesure fiscale avantageuse pour ceux âgés de plus de 65 ans qui désirent rester ou revenir sur le marché du travail, ce qu'il a appelé la «conciliation travail-retraite».


Vidéos

Photos