Jean-Louis Fortin
Agence QMI

Prendre l’autobus en attendant le métro

Transport en commun - Prendre l’autobus en attendant le métro


Jean-Louis Fortin

MONTRÉAL – Même si plusieurs automobilistes de la région de Montréal ont pris la résolution de davantage utiliser les transports en commun en 2011, ils ne doivent pas s’attendre à bénéficier cette année d’importantes améliorations de service.

Avant les gros projets à venir comme le Train de l’est (2012) et les nouvelles voitures de métro (2014), les utilisateurs du transport en commun devront surtout se contenter cette année de quelques modifications apportées au service d’autobus.

La Société de transport de Montréal (STM) mettra en service quatre nouvelles lignes de bus en 2011, qui desserviront des secteurs comme celui du nouveau faubourg Contrecœur, dans l’est de la Ville, le quartier Saint-Michel et l’ouest de la métropole.

La STM prévoit également doubler le nombre d’autobus utilisés pour la navette 747, entre le centre-ville et l’aéroport Montréal-Trudeau, en raison de la grande popularité de ce nouveau service.

Le réseau de bus de nuit sera aussi entièrement revu, à partir de juin.

En 2011, la STM a également annoncé son intention de tester l’air conditionné dans quelques autobus, lors des plus chaudes journées d’été. Même si cette commodité haussera la consommation d’essence de 20 %, cela pourrait être bien utile pour les quelques lignes qui parcourent de plus longues distances.

Avant la réception des 468 voitures de métro toutes neuves commandées à Alstom et Bombardier l’automne dernier, l’amélioration de service s’observera principalement dans le réseau d’autobus, mentionnait en décembre Michel Labrecque, le président de la STM.

Train de banlieue

En ce qui concerne les trains de banlieue, l’Agence métropolitaine de transport (AMT) doit terminer le déploiement de ses nouvelles voitures à deux étages, amorcé en 2009, sauf sur la ligne Deux-Montagnes, où cette opération ne se fera qu’à partir de 2012.

Sinon, bon nombre de projets pourraient obtenir le feu vert pour que leur construction débute en 2011, du moins si le financement gouvernemental est au rendez-vous. C’est le cas du service rapide par bus (SRB) sur le boulevard Pie-IX, dont les coûts projetés sont passés de 154 millions $ à 304 millions $ en moins d’un an, et qui n’a toujours pas obtenu son financement provincial.

Le temps presse pour que ce nouveau service soit offert comme promis en 2013, mais des sources à l’AMT nous ont indiqué qu’elles ont bon espoir que les sommes soient prévues dans le prochain budget provincial, à la fin mars ou au début avril.

Quant aux divers prolongements du métro, à l’étude depuis un an, celui de la ligne bleue est le plus avancé, au point où l’AMT est maintenant en mesure de lancer l’ingénierie détaillée pour la construction de trois nouvelles stations vers l’est, du moins si elle parvient à obtenir les 90 millions $ pour le faire.



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos